photo_profil

Un petit a-propos sur moi: discret, simple, philosophe à ses heures perdues, connecté à la nature dès que possible, adorateur de ravioles du Dauphiné, de myrtilles et de fromage !

Né dans la campagne nantaise plate d’une fin d’année 1985 avec une surdité, j’ai été très rapidement porté vers les grands espaces et les montagnes lors de vacances grâce à ma famille. Randonnées, ski de fond, aussi bien en été qu’en hiver, ces découvertes précoces m’ont toujours donné envie d’aller voir ailleurs. 4 mois de vie à Copenhague (Danemark) en 2006 ont définitivement scellé ce qu’on peut appeler le syndrome de la bougeotte. Loin de m’arrêter en si bon chemin, en août 2013, lassé d’une routine qui s’installe je quitte boulot, logement et amis le temps d’un grand périple à l’autre bout du monde durant 7 mois. Le retour ne fut pas sans une remise à plat de mon mode de vie, par conséquent j’ai quitté mon ancien domaine de travail et suis dorénavant en reconversion professionnelle dans les Alpes.

Que cela soit sur les sentiers de randonnées pédestres, à raquettes, à vélo, à l’usure de mon pouce, en volontariat et couchsurfing, j’expérimente des techniques de voyage pour être en prise directe avec les habitants et profiter de la nature par des activités de plein air, idéalement dans les régions nordiques qui me donnent un sentiment d’aventure à mon modeste niveau.

Il m’arrive aussi de collaborer pour des piges externes au blog, n’hésitez pas à consulter la page Collaborations.

Par ce présent blog, je souhaite juste prendre plaisir à partager mes expériences et pourquoi pas vous aider à vous lancer dans des entreprises alternatives.

Bonne lecture !

Emmanuel, Journaux de Voyages.

Par où commencer la lecture du blog ?

Un début de voyage commence bien souvent par le choc culturel du premier jour et c’est en Chine qu’il a été le plus fort. Cela dit sur un voyage entier, la découverte de l’Afrique australe vaut son pesant d’or, lisez mon ressenti au retour du Lesotho. Enfin que se passe t-il dans la tête après un long voyage de plus de 6 mois ? Réponse 1 an plus tard dans cette autopsie du voyageur.

Quelles sont les expériences fortes que peuvent vivre un voyageur ? Allez jeter un oeil à mon ressenti à bord du Transsibérien en Russie, à mon récit d’un trek humide et usant dans le wilderness de la Tasmanie ou alors un récit d’un volontariat mémorable dans le Mackenzie Country en Nouvelle-Zélande.

Parfois au plus près de chez soi, on trouve déjà de quoi s’occuper: revenir sur les traces des vacances de mon enfance dans la Drôme, raconter la (vraie) vie dans Versailles et enfin relater la dernière saison hivernale dans les Alpes.

Suivre les nouveaux articles:

Me suivre sur les réseaux sociaux:

Me contacter:

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Si vous n'êtes PAS un bot, alors confirmez que vous êtes un être humain