Sous forme d’une FAQ, j’essaie d’apporter réponse à vos questions potentielles:

A qui s’adresse le voyage ?

Les Balkans est une région particulière, un peu moins occidentale que d’autres contrées et un peu plus aventureuse:

  • amateurs de vieilles pierres pour les nombreuses vieilles villes plus ou moins bien conservées;
  • aventuriers et baroudeurs en tout genre seront comblés, la région se prête très bien à cela;
  • amoureux de la nature pour les montagnes préservées, sauvages en Bosnie-Herzégovine et au nord du Monténégro;
  • pour ceux qui aiment bien palper une ambiance multi-ethnique, entre l’occident et l’orient !

Quelle durée de séjour ?

Je suis parti durant 3 semaines, pour 4 pays si l’on veut, mais 2 pays réellement visités.

1 semaine en Bosnie-Herzégovine peut sembler légèrement court, je pense que 10 jours c’est assez bien, en comprenant une bonne grosse randonnée dans les montagnes sauvages. Sarajevo qui est maintenant accessible en vol direct depuis Paris se prête bien à un long week-end, à condition de ne pas rester exclusivement en centre ville, mais de sortir voir les environs (ou même Mostar qui se situe à deux heures en train).

Tandis que 10 jours sont suffisants au Monténégro, surtout si vous êtes en voiture de location. Il y a énormément de centres d’intérêt au Monténégro, surtout d’ordre naturel, avec 5 parcs nationaux, mais le pays est petit, les distances sont très courtes. Par contre, je ne conseillerait pas trop de vous attarder dans les grandes villes, le Monténégro est un pays de nature. Donc pour un grand week end, ce n’est pas très recommandé.

Bien entendu, si vous voulez voir l’ensemble de la région qui comprend la Bulgarie, l’Albanie, la Roumanie, la Grèce, la Macédoine, il faudra facilement compter 2 mois, voire même 3 mois !

Comment qu’on y va là bas ?

J’ai commencé le trip à Zagreb pour le finir à Belgrade.

Cependant les capitales des pays sont maintenant desservis par des vols directs: Sarajevo avec Point Afrique et Podgorica avec Montenegro Airlines, les deux depuis Paris CDG. Attention, ces vols directs ne le sont que durant la haute saison. Pas de connaissance des tarifs appliqués, mais pour mon vol, cela est revenu à 230€ en ayant pris les billets 6 mois à l’avance.

Y aller autrement qu’en avion est très compliqué: la route est très longue en voiture, et en train, n’en parlons même pas.

A l’intérieur des pays, pour circuler, le plus facile est le bus. De nombreuses liaisons existent au point qu’il n’est pas nécessaire de tout calculer. Pointez vous à la station de bus, et demandez les horaires, ils vous renseigneront facilement. Attention, malgré les distances courtes, c’est très long. Les prix sont raisonnables, rarement plus de 15€ pour de grosses distances.

Je me rappellerait toujours de « l’enfer » de 5 heures de bus en plein soleil dans la vitre, entre Jajce et Sarajevo pour à peine 110 kms ! Placez vous toujours de l’autre côté du soleil et le plus possible au milieu du bus ! Si vous avez peur de louper la station de bus, faites le comprendre au chauffeur !

Il existe une liaison entre Sarajevo et le nord du Monténégro, bien pratique, ce qui évite de descendre par le sud pour remonter. Mais attention, à Sajarevo, il y a deux stations de bus (voir ici: Bosnie-Herzégovine – Sarajevo, capitale eur-orientale)

Attendez, mais les hébergements là bas, ça ressemble à quoi ?

Les pays des Balkans ne sont pas les plus riches en Europe, loin de là. Alors les habitants pour gagner un peu d’argent, offrent souvent leur hospitalité. Vous l’aurez compris, les chambres chez l’habitant sont légions. Il suffit de chercher un panneau « sobe » dans toute ville, ou alors d’arriver dans une station de bus d’une ville touristique pour recevoir plusieurs propositions de logement.

Il est recommandé de négocier, ou du moins de connaître les « tarifs » de base, avant d’accepter. Les habitants peuvent être joueurs, surtout au Monténégro.

Pour ma part, j’ai alterné entre plusieurs types de logement:

  • camping en Croatie avec une tente: assez onéreux mais c’est normal. La Croatie est un pays cher: de 8 à 10€ l’emplacement journalier d’une tente;
  • 1 camping au Monténégro à Žabljak: 5€ pour deux nuits en tente et confort rustique (simples toilettes, douches et banc pour manger);
  • plusieurs chambres d’hôtes au Monténégro entre 7 et 10€. Cela se négocie facilement, surtout hors saison;
  • des hostels ou auberges de jeunesse en Bosnie Herzégovine: aux alentours de 12€ pour un accueil correct et RAS sur le standing;
  • 1 hotel en Bosnie-Herzégovine: 26€ avec le petit déjeuner: RAS sur le confort.

Ne vous inquiétez pas trop sur le confort, même si la vie n’est pas facile, on y dort bien 🙂

L’eau est potable partout, ainsi que l’électricité est permanente (pour couper court aux rumeurs circulant encore sur le Net). Les petits déjeuner sont typiques de la région: pâté de poulet, fromage de brebis dur, café turque…

Je garde un excellent souvenir du Travellers Home à Sarajevo. Adnan est un passionné, qui saura vous renseigner avec très grande précision pour n’importe quoi !

Bien, mais je paie comment et quel budget prévoir ? Et pis, c’est sûr ?

Alors là, ça se complique très sérieusement.

4 pays traversés avec autant de monnaies différents.

La Croatie est au kuna, taux de change: 1€ = 7.5 HRK. Le coût de la vie est chère, fais attention à ne pas sous estimer le budget hébergement et parking là bas (un exemple: 3hrs de parking pour 9€ !)

La Bosnie-Herzégovine est au Mark convertible (KM), la conversion est simple: 1€ = 2 KM. Mais les commerçants du style bouiboui, les bars prennent facilement l’euro. En supermarché, en hôtel, non.

Le Monténégro est à l’euro, ce qui facilite bien les affaires ! Ils importent l’euro, mais ne sont pas dans la zone euro. Comprendre par là, que tout retrait d’argent dans un DAB, sera taxé.

La Serbie est au dinar, et là, c’est le bordel pour la conversion: 1€ = 115 RSD

Pour le budget à prévoir, encore une fois, tout dépend de vos besoins. Je mange facilement de pas grand chose, et n’ait pas besoin d’un grand confort pour dormir (le confort, je l’ai à la maison). Les 3 semaines, tout compris me sont revenus à 1250€, avec des activités effectuées et 2 fois une location de voiture. La location de voiture n’est pas très chere: ainsi au Monténégro, pour 3 jours, j’en ai eu pour 100€ depuis Podgorica (le prix ne sera pas le même dans les autres villes).

Quelques indications de tarif:

  • essence: 1.25€ environ au Monténégro, ailleurs je ne sais pas. tarif valable en mai 2012;
  • repas: 4KM/2€ pour un cevapi, la spécialité bosnienne à Travnik, pour 10KM/5€ une viande avec légumes à Sarajevo. Au Monténégro: 10€ la pizza à Kotor, 5€ des cevapi avec bière à Podgorica, 5€ un plat de pates à Ulcinj;
  • bière: 3€ pour une pinte au Monténégro
  • hébergement: autour de 10 à 15€ pour les hostels ou chambres d’hôtes;
  • tickets de bus: entre 6 et 15€ maxi.

Enfin, parlons du point névralgique de cette région: la sécurité.

Aucun soucis, même si au Nord du Monténégro, on vous fait bien comprendre que vous êtes étranger, il n’y a pas de craintes à avoir sur la sécurité. Au contraire, Sarajevo est une ville paisible comme rarement, j’en ai vu. Notons toutefois, que si vous visitez l’ensemble des Balkans, le nord du Kosovo mérite des précautions, les tensions sont toujours vives entre albanais et serbes. Sinon, vous serez bien accueillis et vous aurez l’occasion de voire un peuple mélange et métissé comme jamais entre les restes de l’empire Ottoman, austro hongrois, vénitien. Un sacré mélange.

Concernant les mines, effectivement, il vaut mieux être prudent, uniquement en Bosnie-Herzégovine et Croatie. Si vous aimez marcher et à partir du moment ou vous voyez un sentier balisé, dites vous que c’est bon, mais restez sur le chemin. Au pire, n’hésitez pas à demander et souvent les gens rigoleront presque à votre demande. Les mines, même s’il en reste certainement, appartiennent de plus en plus au passé.

Très très bien tout ça, mais on parle comment là bas ?

Un anglais baragouiné suffit à comprendre et à se faire comprendre dans la plupart des cas. Comme d’habitude, adressez vous aux jeunes pour l’anglais. La langue est mieux parlée en Bosnie-Herzégovine qu’au Monténégro.

Pour une fois, la traversée de 4 pays n’est pas un inconvénient pour la langue, car elle est similaire, avec quelques variantes. Vous serez bien vu si vous savez dire les choses suivantes:

  • Dobar Dan: bonjour
  • Hvala: merci
  • voda: eau
  • pivo: bière

Attention, au Nord du Monténégro, dans la « République Serbe » de Bosnie ainsi qu’en Serbie, l’écriture est cyrillique. Mais personnellement, je ne suis jamais perdu !

Je recommande les liens suivants:

Autrement, si vous cherchez de quoi randonner, sachez que je me suis servi des cartes de randonnée suivantes, cela pourra vous être utile en sachant qu’elles existent:

  • Nacionalni Park Skadarsko jezero (1:55000): excellente carte pour 3.5€ du lac Skadar. Malheureusement, les sentiers ne sont pas bien entretenus. Cette carte se trouvera à l’office de tourisme de Virpazar;
  • Nacionalni Park Durmitor Durmitor I Kanjon Tare (1:25000): bonne carte pour une vue d’ensemble et se repérer mais imprécise. Le balisage est bon sur place néanmoins. Cette carte se trouve facilement à Žabljak
  • Turistička Mapa Kantona Sarajevo: pour savoir vous orienter quand vous cherchez à aller dans le massif de Bjelašnica avec les routes, les villages, les canyons. Une carte TRES précieuse qui se demande gratuitement à l’office de tourisme à Sarajevo.

Je compléterai si besoin est.