Arriver à Berlin sous 30cm de neige et avec un froid de canard, c’est assez dépaysant non ?

Malgré tout, même en Hiver, faire du tourisme à Berlin est chose aisée tant il y a de choses à voir, que cela soit d’ordre culturel, historique, voire même naturel.

C’est parti pour du 100% urbain.


Afficher Berlin sur une carte plus grande

Berlin en plein hiver

Pour marquer notre venue, le froid s’est installé dans toute l’Europe, et comme Berlin est au Nord, eh bien il fait encore plus froid.

Pas de problèmes cela dit à l’aéroport, ils ont l’habitude de travailler sous ces conditions:

En revanche, il est important de bien penser à l’habillement avant de visiter Berlin sous un froid de canard. Prévoir un bon bonnet, de bons gants, des collants en dessous le pantalon, bonnes chaussettes.

Plus que le froid, c’est la neige collée au sol qui rend le tout difficile. Pour preuve de la difficulté à affronter le froid, nous ne pouvions rester plus de 15mins à l’extérieur sans rentrer dans un magasin pour nous réchauffer, du moins les premiers jours quand il faisait au mieux -6°C.

Le centre ville: Berlin Mitte

Proche de Postdamer Pltaz ou encore de la gare centrale, la porte de Brandebourg est un des premiers sites que l’on peut voir en venant de l’aéroport.

Brandebourg Gate @Berlin

Les préparatifs pour le nouvel an vont bon train, c’est ce pourquoi la vue est légèrement gâchée. De ce côté de la Porte, se trouve la grande avenue chic Unter Den Linden et était située du côte de Berlin Est. L’autre côté, il s’agit du poumon vert de la ville: le parc Tiergarten, où il est tout à fait possible de faire du ski de fond, comme dans le fin fond du Jura !

Non loin de là, se trouve le Bundestag. Sa coupole révèle de belles lumières à la tombée de la nuit, surtout lors des festivités du nouvel an:

derrière le bundestag à berlin

Le Bundestag est majestueux et il faut le dire, il y a de la place. Tout autour du palais, il règne comme un no man’s land. Le mur passait à proximité et des espaces de sécurité avaient été crée, d’où les espaces vides maintenant. En tout cas, c’est une constante à Berlin, le problème de place ne se pose pas ! La ville est très étalée, les distances sont longues à parcourir, et les arrêts des métros assez éloignées. Il faut aimer marcher en venant à Berlin !

A proximité de la Porte de Brandebourg, se trouve aussi le Mémorial de l’Holocauste. Il s’agit d’un champ de stèles, ce qui est assez curieux au premier abord:

mémorial de l'holocauste à berlin

Au sous-sol, se tient un centre de documentation qu’il est possible de visiter, mais nous n’avons pas pu, à cause des jours fériés. Il faut savoir qu’en Allemagne, les jours fériés sont sacrés, comme en France. Donc vous trouverez beaucoup de magasins et musées fermés.

Enfin, à l’est du centre ville, se tient la fameuse place Alexanderplatz, très vivante et dominée par la tour de télévision que l’on aperçoit un peu partout dans la ville:

TV Tower above Alexanderplatz @Berlin

Alexanderplatz est un véritable carrefour routier mais aussi des transports en commun ou encore hébergeant de grands centres commerciaux. Mais la place marque aussi le début de Karl Marx Allee, une avenue « stalinienne ».

Le concept de l’Ost-algie

L’avenue Karl Marx Allee est un saut en arrière dans le temps. Architecture très carrée, trottoirs très larges, 4 à 5 voies de circulation, une grande ligne droite interminable, on se croirait transporté en Russie:

Immeuble sur la Karl Marx Alle à Berlin (ex Est).

Plusieurs bâtiments peuvent être visités, tels un café de l’époque « DDR » ou encore le « Kino », le cinéma de l’époque. Le détour sur cette avenue vaut vraiment le coup et contraste complètement avec les autres quartiers de Berlin.

Les autres quartiers de Berlin Est offrent un décor assez rude: HLM, immeubles tristes, grandes avenues ou encore des conduits aériens roses ou bleus.. On pourrait se croire en Europe de l’Est, mais non, nous sommes à Berlin.

Enfin, pour mieux vivre l’époque DDR ou le concept de l’ost-algie, rien de mieux que la visite du musée DDR.

cellule de prisonniers de la stasi à Berlin (DDR Museum)

Très instructif, complet, le musée est de très bonne facture et donne un éclairage sur les conditions de vie des habitants. Cela permet d’avoir une vision plus nuancée des choses, par exemple, l’éducation sexuelle était très avancée par rapport aux voisins de la RFA !

Enfin, d’une manière nettement plus ludique, il est possible de faire un tour dans Berlin avec la fameuse Trabant !

la légendaire Trabant

Les points de « location » sont dispersés un peu partout, dont notamment près de Charlie Checkpoint ou du mémorial de l’Holocauste. Ni testé, ni approuvé, cependant, les voitures sont vraiment visibles et rappellent encore une fois le passé.

J’ai un peu ce sentiment que les Berlinois aiment mettre en avant cet « Histoire » qui les a traumatisé durant de longues années.

Un autre exemple de cette nostalgie, c’est cette fascination pour Ampelmann, le fameux bonhomme vert ou rouge que l’on retrouve sur un certain nombre de feux berlinois aux passages piétons (pas dans toute la ville cependant).

Il est possible d’acheter tout et n’importe quoi à base d’Ampelmann (du briquet, à la figurine ou aux bonbons !!! voir sur le Webshop AMPELMANN) dans TOUS les magasins !!

Le Mur de Berlin

A l’Est de Berlin, se trouve aussi l’East Side Gallery, des morceaux du Mur laissés aux mains d’artistes sur plus d’un kilomètre:

Berlin Wall on East Side Gallery

Le gros soucis qui se pose en ces temps, est la propriété de ces morceaux du Mur qui est une question pas tout à fait réglée. Car des promoteurs immobiliers rodent par là, et enlèveraient volontiers tout ça pour y construire des beaux immeubles tout neuf !

Quant au mur en lui même, le constat est simple: moche, terne, triste, il paraît simple à escalader au premier abord, mais en réalité, il était conçu pour empêcher les évasions.

Pour en savoir plus sur le Mur, deux directions à prendre:

  • le centre de documentation du mur sur Bernauerstrasse (voir carte en haut);
  • le musée Charlie Checkpoint qui est facilement localisable:

charlie checkpoint

Preuve que l’Histoire est devenu du « marketing » qui personnellement me gêne un peu, des cabanes sont entreposés des deux côtés de ce grand panneau, histoire de symboliser l’ancienne frontière. A côté, des vendeurs à la sauvette vendant tout ce qui est possible et inimaginable et lié à l’histoire du mur. Et bien sûr la foule répond présent pour prendre des photos avec les « soldats » qui doivent se demander ce qu’ils font là.

Le Musée Charlie Checkpoint, bien qu’un peu onéreux est complet, instructif, même s’il gagnerait à être mieux organisé.

Balades bucoliques

Enfin, vous voulez prendre du bon temps et vous promener, voir faire du ski de fond en Hiver ? Pas de problèmes, Berlin est gorgé de parcs, dont le Treptower Park situé à.. l’est:

treptower park @Berlin

N’oublions pas au centre ville, le si grand parc qu’est Tiergarten. Nous l’avons traversé à pieds en venant de la gare centrale comme des explorateurs en plein Sibérie. Voilà un peu l’impression que l’on avait !

Enfin, nettement plus à l’Ouest, vous pouvez aussi voir le palais de Charlottenbourg avec son grand jardin. Bon de mon avis, c’est un énième château, mais pour les amateurs, il y a de quoi satisfaire les curiosités et prendre un peu le soleil:

Le palais de Charlottenburg Berlin

Potsdam

A 20 kilomètres de Berlin, accessible en TEC, tout près du lac Wansee, Potsdam est un peu le Versailles allemand, avec le domaine de Sansouci bâti pendant le règne de Frédéric Le Grand. Les jardins se visitent bien, mais en Hiver, ce n’est pas vraiment la saison ! La visite du château est très bien organisée, instructive mais je passe les détails sur l’architecture, ce n’est pas ma tasse de thé !

Enfin, une promenade dans la ville de Potsdam peut se faire, notamment pour visiter le quartier hollandais peuplé de maisons aux briques rouges, qui a vu passer plus de touristes hollandais que d’habitants hollandais !!