Le début du voyage commence fort ! Parti de Paris sous un brouillard et une température frisquette, le débarquement à Zagreb me laisse face à un gros choc thermique: plein soleil et bouteille d’eau fortement recommandée !

S’en est suivi un trajet en bus de 2h30 pour rejoindre ma famille à proximité des Lacs de Plitvice. Présenté comme une des merveilles de la nature, et classé au patrimoine de l’UNESCO, quel spectacle va nous être réservé ?


Afficher Plitvice sur une carte plus grande

 Une des premières choses à savoir, c’est que pour profiter des Lacs de Plitvice au mieux, il faut être sur place le plus tôt possible, le matin, à la fois pour profiter une fraicheur sympathique, d’une lumière plus agréable et d’un public plus restreint.

En effet, le parc est très visité.
foule sur le parcours des lacs

C’est alors que nous décidâmes avec ma famille, de commencer la visite par l’entrée N°2, puis de prendre une navette pour commencer à randonner au niveau des lacs supérieurs. Ainsi, nous descendons alors qu’une grande partie des gens « monteront ». C’est moins fatiguant !

Ready ? Point, shoot and shoot again.

Dès lors, nous ne tardons pas à découvrir la beauté des lieux: eau pure, d’une couleur que l’on ne peut qualifier. Les cascades et torrents se multiplient:

cascade

cascade

La visite se fait exclusivement à pied et en grande partie sur des pontons de bois, parfois très proches de l’eau. L’eau passe sous nos pieds sans même que l’on s’en rende compte. Parfois la fréquentation des « pontons » est telle que l’on doit faire attention à ne pas tomber dans l’eau !

Bien entendu, il existe des moyens alternatifs d’aller plus vite d’un point à l’autre: par navette, bateau ou train. Cependant, nous aimons marcher, alors nous passerons la journée entière à voir le site entier, et c’est chose assez aisée, même pour les moins sportifs !

La faune et la flore y expriment parfaitement leurs droits, dans cette eau si pure, les moindres détails sont observables:

eau pure

poissons virevoltant dans eau pure

 

Pour expliquer de façon géologique, la formation des lacs, il s’agit de l’eau qui s’infiltre facilement dans la roche karstique, friable, les cascades évoluent donc au fil du temps:

cascade

Pour couronner le tout, on peut même voir des arc-en-ciels à certaines cascades:

arc en ciel dans cascade

Que penser de cette manifestation surréaliste de la nature ?

Tout ça est très beau bien sur. Cependant, je reste sur cette impression de « too much ». Un Disneyland de la nature, pour exagérer un peu les mots.

Je m’explique: on est venu en camping-car, on se stationne facilement, on paie l’entrée, on prend une navette et juste en marchant un peu, on voit ce genre de choses à l’état sauvage dans un environnement qui ne l’est « plus » tellement le parc est très bien organisé.

Tant pis pour l’authentique, mais c’est assurément pour le bien du Parc National et de son écosystème. Ici point de rencontres, d’authentique, juste du 100% tourisme.

Cependant, pour les amateurs désirant aller hors des sentiers battus, le Parc National ne couvre pas juste les lacs, mais aussi les montagnes environnantes et pour lesquelles des randonnées sont possibles jusqu’à des montagnes de 1100m. Et je suppose très fortement qu’il n’y a plus grand monde…ainsi que l’écosystème est davantage à son aise.