Samedi 28/08/2010

Carte

Journal de bord

Le ciel est bas aujourd’hui, ça nous met carrément dans l’ambiance.

Rappelons le, Inverness est la capitale des Highlands et nous n’allons pas tarder à découvrir que la manne touristique est exploitée à fond.

Par exemple, devant un bâtiment, un musicien joue de la cornemuse devant des touristes et ne parlons pas des magasins qui vendent les mêmes choses dans la grande rue commerçante. Mais c’est pas grave, consommer c’est bon, et j’achète un tartan, une sorte de plaid avec de la laine de mouton écossais !

C’est bien joli tout ça, mais on veut voir les Highlands !

Alors, nous filons au Sud, vers le loch Ness. On constate que c’est vraiment blindé, il y a des cars de touristes partout !

Je me demande pourquoi et comment est ce possible de réunir autant de gens pour un simple « mythe ».

Car, selon le musée du Loch Ness que nous avons visité, le mystère est toujours inexpliqué, malgré des études approfondies dans tous les sens. On essaie quand même d’entrer au château d‘Urquhart, depuis lequel le fameux monstre aurait été aperçu. Mais quand même, du monde à gogo et 8£ pour un château en ruines !!!

Une vraie usine à touristes !!

Tant pis, on file à la recherche d’espaces plus tranquille. Le charmant village Drumnadrochit à proximité du loch Ness répond presque à notre demande. Les Highlands Games s’y déroulent en ce moment même. On regarde quelques instants les jeux de force et les chants traditionnels. Mais nous ferons une halte plus prolongée sur la Abriachan Walk, surplombant le loch Ness.

Là, il n’y a plus personne et nous respirons de nouveau.

Le fait d’être en hauteur facilite aussi la contemplation du vert dominant les alentours. Les nuages révèlent aussi des nuances fantastiques et je comprends mieux une des hypothèses avancées sur le monstre du Loch Ness. Il se pourrait que cela soit une « ombre » projetée par les nuages.

Car vraiment, l’Ecosse est le pays des nuages.

Nous reprenons la voiture pour remonter à Inverness, par une toute petite route, réellement merveilleuse. Damien, en fin connaisseur reconnaît un peu le Canada.

C’est aussi l’occasion de faire connaissance avec les « single track », les routes à une voie, mais pour lesquelles, des « passing  places » sont régulièrement entreposées pour laisser passer les voiture en face. 

Après avoir repassé Inverness et effectué une très courte visite du musée Culloden Moor, cap vers le Nord pour notre auberge du soir, un objectif du voyage presque : le château de Carbisdale à Culrain.

Les paysages sur la route changent complètement, nous sommes en permanence rivés aux fenêtres, nous devenons émerveillés devant le no man’s land ! Presque plus de voitures, des montagnes et lacs à gogo, c’est presque irréel !

A l’approche du château faisant office d’auberge, nous sommes quelque peu tendus car s’il n’y a pas de place, on ne sait vraiment pas ou on ira dormir lol !

Finalement, on est accueilli par une hôtesse avec un accent de OUF: il y a de la place sans soucis, et on peut profiter du cadre majestueux pour nous promener partout. A la cuisine, nous récupérons un grand plat de pates, offert par d’autres voyageurs.

Le voyage commence réellement à nous enchanter !

Photos

Une vue sur Inverness. Les nuages sont là. Ce sont les HIGHLANDS !!

Le château en ruines d‘Urquhart et les touristes munis de leurs jumelles dans l’espoir d’apercevoir le monstre !!

Sur notre chemin de promenade, c’est désert et nous profitons d’une belle vue en hauteur sur le loch Ness !

Damien a dit texto: « ça a un côté Canada ici » !

Cette petite route « single track » nous ramène vers Inverness avec des paysages fabuleux. Le début de la steppe !

Ca y est, on s’envole, on en prend plein les mirettes !

L’intérieur du château hanté de Carbisdale qui fait office de halte pour cette nuit !