Introduction

Ah l’Ecosse ! Ce pays tout au Nord de la Grande Bretagne nourrit un grand nombre de clichés, de légendes et de fantasmes.

Voyons d’abord sa situation sur une carte générale à partir de la France:

 

Enfin maintenant une carte un peu plus précise:

 

D’une superficie de près de 80 000 kms² on s’imagine qu’y circuler sera aisé et rapide. Bien au contraire, l’Ecosse est une destination « rude » faite de montagnes et d’eau sur la quasi totalité du territoire. Mais surtout elle possède de très nombreux atouts ne cessant pas de rallonger le parcours.

Pays de rugby, de châteaux hantés, de lacs, de montagnes abruptes, de verdure, de la pluie, du whisky, du golf, du kilt, le pays ne peut pas nous être inconnu, on en a forcément entendu parler.

Mais cela reste un mystère éternel tant que l’on y a pas mis les pieds.

Cherchant une destination pour l’été 2010, j’ai suggéré l’Ecosse pour un road-trip de deux semaines à deux potes (Damien et Toma). Aussi intrigués que moi que par le mystère dégagé, ils furent assez rapidement convaincus de l’idée.

Nous partons de Paris, Edimbourg ne se situe qu’à 1100 kilomètres de là (tout est relatif) avec notre propre voiture. De là, nous traverserons l’Angleterre ce qui fera l’objet de quelques arrêts. Ensuite nous ferons le tour de l’Ecosse, sous forme de boucle, d’abord par l’Est, les Highlands, pour ensuite redescendre.

Au programme: visites culturelles des villes, petites ballades bucoliques par ci et par là, incursions dans la nature parfois très sauvage, visites de distillerie et de châteaux et surtout s’en prendre plein les mirettes.

Nous partons en ayant réservé aucun hébergement, place à l’aventure et à l’improvisation.

Prêt pour l’aventure ?