Sous forme d’une FAQ, j’essaie d’apporter réponse à vos questions potentielles:

A qui s’adresse le voyage ?

A tout le monde !!!

  • randonnées et amoureux de la nature dans les Highlands, le parc Cairngorm, sur l’île de Skye entre autre;
  • ceux qui aiment piloter leurs bolides seront heureux en Ecosse ;
  • amateurs d’histoire par la visite de nombreux châteaux, villages en pierre;
  • fêtards à Edimbourg et Glasgow;

Quelle durée de séjour ?

Malgré que nous soyons partis 2 semaines, nous avons en réalité passé que 12 jours en Ecosse. C’est bien évidemment trop peu !

20 jours me semblent suffisants pour faire un bon tour, pour randonner, flaner et profiter des îles, notamment celle de Lewis en plus de l’île de Skye. Sachez que le Nord des Highlands se traverse lentement, à 50kms/heure au maximum ! Pour faire tranquillement le tour entier de la péninsule, il faut 2/3 jours facile !

Malgré sa popularité, Edimbourg se visite rapidement, tandis que Glasgow ne représente pas tellement de centres d’intérêts sauf pour la fête.

De toute façon, l’essentiel à voir en Ecosse réside ailleurs: dans les paysages spectaculaires répartis partout dans le pays.

Sauf à l’Est. La côte vers Aberdeen ou vers St Andrews m’avait semblé plus banale.

Comment qu’on y va là bas ?

Ca va pas être compliqué.

Depuis que le tunnel sous la Manche est ouvert, tout est possible.

Avion, voiture, ou même vélo, vous avez l’embarras du choix.

Nous avons choisi de nous rendre en Ecosse par nos propres moyens. La compagnie de ferry était SeaFrance et ayant réservé largement en avance, cela nous avait coûté 75€ l’aller-retour à 3 de mémoire !! Ca vaut largement le coup !

Après l’essence sur place est plus chère, mais malheureusement, je n’ai plus en tête les tarifs !

Grosso-modo, comme en France sauf que c’est en £ sterling !

Notez aussi que nous avons roulé près de 4500 kms en 2 semaines, et avec du recul, c’est beaucoup pour bien profiter de l’Ecosse, même si la moitié de la distance parcourue était juste consacrée au trajet Paris-Ecosse. L’idéal est d’allonger la durée de la visite du pays.

Attendez, mais les hébergements là bas, ça ressemble à quoi ?

Aucun soucis.

B&B, hostels, youth hostel, campings, ceux qui voyagent à l’arrache sont tranquilles.

On avait fini par récupérer un bouquin répertoriant toutes les auberges de jeunesse en Ecosse, donc ça nous arrangeait beaucoup ! Cette même liste est disponible ici (http://www.hihostels.com/web/guide.fr.htm)

Donc, en général le confort est de mise et quelques youth hostel sont carrément des merveilles:

– Carbisdale Castle à Culrain:

– Braemar;

– Gairloch au pied de la mer et des montagnes au loin;

– Flodigarry surplombant la mer du haut d’une falaise;

On a donc alterné, sans trop rencontrer de problèmes de disponibilité.

Bien évidemment, en pleine saison, ça doit être assez fréquenté.

Bien, mais je paie comment et quel budget prévoir ? Et pis, c’est sûr ?

Niveau budget, j’ai douillé !

Même si nous avons fait des économies en partant avec notre propre voiture, 2 semaines en Ecosse m’a coûté presque 950€.

Ca va encore certes, mais ça donne une belle indication !

Les logements sont chers: facilement de 20£ à 25£ pour un lit en dortoir dans une auberge + petit déjeuner. En B&B en chambre familiale (3lits): 28£ et un hôtel 33£.

Manger coûte cher aussi. Un soir, on a voulu se faire plaisir en se constituant un vrai repas, bilan: 10£ chacun !

Un sandwich, c’est facile 4£.

Les visites sont globalement chères pour l’intérêt, facilement 7-8£ alors qu’on se demande bien ce qu’il y à y voir, alors que c’est en ruines (un vieux cliché mais assez vrai). Le château d’Edimbourg, c’est 15£.  Heureusement, le fameux château d’Eilean Donan c’est 5£, donc plus raisonnable.

Je ne parle pas des parkings « pay&display », facile 2£ pour une petite heure ! Eh oui, payer le parking c’est une institution !

Pour finir, il n’y a guère que la bière soit moins chère : 3£ la pinte !

La sécurité en Ecosse ? Aucun soucis, surtout dans les Highlands, faut juste faire gaffe à pas trop faire le kakou en voiture !

Très très bien tout ça, mais on parle comment là bas ?

Un anglais baragouiné suffit à comprendre et à se faire comprendre dans la plupart des cas.

Les écossais, surtout au Nord ont un fort accent, mais on s’en sort toujours !

Attention à leur prononciation spéciale d’Edimbourg: « Eliimmboorooghh » »

Je recommande les liens suivants:

  • Terres Celtes: Ecosse
  • Un épisode de J’irai dormir chez vous se passe en partie en Ecosse ;
  • L’émission Echappées Belles a consacré un épisode en Ecosse (Echappees Belles);
  • Le guide du petit futé Grande Bretagne est pas mal, on s’en est pas mal servi.

Et d’autres choses à savoir ?

Je mets ici quelques petites astuces pour se fondre plus facilement dans la masse:

  • les distances s’expriment en miles et non pas en kilomètres. Ca peut être piégeur 🙂 Pour rappel, 1 mile = 1.609km;
  • on roule à gauche et attendez vous à être surpris au premier rond point à vouloir tourner à droite;
  • quand on fait une randonnée et qu’on croise quelqu’un, on dit bonjour et bon courage;
  • l’imperméable ainsi qu’un bon pull seront toujours vos amis;
  • ne jamais se fier aux prévisions météo, ni même au temps qu’il fait. Dans 10 minutes, ça aura changé. C’est particulièrement vrai au nord;
  • avant de partir, pensez à regarder les dates des vacances scolaires des autochtones. Ca peut vous éviter des surprises si vous ne réservez pas de logement.

Je compléterai si besoin est.

N’hésitez pas à poser vos questions dans le livre d’or.