Estonie – J21 (Penu – Rumpo)

Vendredi 15/07/2011

Cartes

Aujourd’hui, c’est un peu spécial.

La première carte concerne les trajets en voiture:

et la seconde carte concerne les trajets effectués à vélo sur l’île de Vormsi (la toute petite île en haut de la carte ci-dessus):

Journal de bord

Lever sous un ciel nuageux, on ne traîne pas dans ce camping routier !!

On cherche de quoi prendre le petit déjeuner, pis comme on trouve pas grand-chose, on se rabat sur Pärnu, une station balnéaire (encore !!!).

Bon il fait frette ce matin.

Heureusement que le petit déjeuner composé majoritairement de viennoiseries locales (on en aura souvent mangé !!) nous ravigote un peu. On se ballade dans Pärnu et on ne tarde pas à réaliser que les maisons et villas font quand même nettement moins bling bling et tape à l’œil que sa compère Jūrmala en Lettonie. Bref c’est plus sobre et discret. La ville en elle-même me semble assez moderne, déjà rien que pour les grands écrans géants affichant de la pub.

Bon maintenant on regarde nos montres, il fait beau, on se dit que finalement, après moultes tergiversions, on ferait bien d’aller sur l’île de Vormsi plus au Nord. Il faut savoir qu’à la base, on pensait aller sur la plus grande île (Saaremaa) sauf que finalement, nous avions rayé l’idée de nos têtes par peur de trop courir (surtout après Klaipėda) !!

Et puis finalement, Vormsi, plus petite et faisable en vélo s’est imposé. Restait la météo et la motivation. Et les deux sont bels et bien là.

On fonce donc vers Haapsalu que l’on visitera demain. On connaissait déjà les horaires des ferrys, mais il restait à s’assurer de la disponibilité d’un hébergement. Ce sera chose faite à l’office de tourisme et avant d’aller au ferry, nous ferons quelques courses, car même s’il y a une épicerie sur l’île, rien ne garantit qu’on trouvera ce qu’on cherche !!

Bon bref, arrivé au terminal de Rohuküla, on laisse la voiture et on fait des gros rangements dans nos sacs pour partir le moins chargé possible. Malgré tout, mon 45L est archi blindé !!! Mais ça suffit.

Bref ensuite, petit moment « stress » : on veut acheter les tickets. Problème, rien n’est indiqué, on nous indique la cabane respective mais il y a personne. Des gens qui attendaient confirment que c’est bien là et que le ferry sera derrière. L’heure passe et on se rend compte que le ferry n’est toujours pas là. Pis, un passager reçoit un coup de fil et nous dit que le ferry est à un autre emplacement (caché par un gros bateau).

QUOI ?????? WTF !!! On y va en courant de peur de le louper !! On rentrera dedans à l’ARRACHE et quelques secondes après, on est parti !!!

Le gars me dira que le ferry n’était pas à son emplacement habituel. Reste maintenant à payer, et un type nous dit de le faire au retour. OK COOL !!! Bon le voyage n’est pas long, on débarque 45 minutes plus tard.

Il s’agit maintenant de louer un vélo à côté du terminal à Sviby. Pas de soucis même si les vélos sont pas hyper top top (des sans suspensions sur des chemins de terre !! MAIS OUAIS). C’est parti et c’est le panard très rapidement.

En vélo, on découvre toutes les choses différemment, c’est très agréable et comme l’île est petite, les voitures sont rares et on est seuls face à la nature !!!

Historiquement, l’île d’une superficie de 92 km² (vous voyez pourquoi ça peut se faire en vélo !!) et composée de 300 habitants environ était habité par les suédois, au nombre de 3000 qui ont du fuir au moment où l’URSS est venue bouffer les estoniens.

On dépose nos sacs chez un particulier qui loue des cabanes à Rumpo.

Ensuite nous repartons pour faire un tour assez grand (voir carte ci-dessus).

Malheureusement la pluie se mêlera à nous, mais ça va, ce n’est pas Vilnius ici.

Les paysages sont superbes et très variés. De la forêt aux prairies presque « désertes » et aux côtes sauvages rendues sublimes par la lumière du jour (nuances de gris avec un fond de ciel éclairé), notre ballade est superbe. Je me sens super bien ici, c’est calme, c’est paisible.

A la fin de notre ballade, nous nous mettons à la recherche du seul restaurant de Hullo, le « gros » village de l’île. Après quelques indications, nous nous y arrêtons donc et un serveur parlant quelques mots de français nous accueille. Après ce repas, nous rentrons à Rumpo et je profite de la lumière extraordinaire (toujours ce mélange de gris et d’orangé) pour faire une véritable séance de shooting du coucher de soleil au loin mais sous une pluie fine et même d’un arc en ciel !!!

Photos

La plage de Pärnu avec le poste de surveillance. Vu les nuages, le vent et la fraîcheur, c’est normal de trouver personne à la plage !
Pärnu beach

 

Une petite photo indiquant bien les courtes distances à parcourir en vélo une fois rendu sur l’île de Vormsi. Un véritable havre de paix pour les amoureux de la nature.

on Vormsi's island

 

Sur cette photo, on est en droit de se demande si on est pas en Suède. Et pour cause, l’île fut longtemps habité par les suédois, jusqu’à la guerre froide.

"Swedish" style farm

 

Est-il possible de faire un commentaire sur ce genre de photos et de paysages ?

Vormsi

 

Et sur celle là ?

sunset

 

Le coucher de soleil est fabuleux. Il pleut sur moi et la lumière propagée revêt de nombreuses nuances de violet, orange, bleu.

sunset

The following two tabs change content below.
Voyageur, sportif et amoureux des grands espaces, je voyage et randonne à pied régulièrement depuis 2009 dans les pays nordiques et australs, de la Laponie à la Nouvelle-Zélande ! Je suis aussi membre fondateur de la #TeamGivrés. Mon but est de partager mes récits et photos de voyage en espérant vous donner l'envie de prendre la route !