Samedi 16/07/2011

Carte

Comme hier, c’est spécial.

Tout d’abord, la première carte concerne les déplacements en vélo sur l’île de Vormsi:

et la seconde carte concerne les déplacements effectués en voiture:

Journal de bord

Notre dernière journée !!

Je commence un petit peu à redescendre, mais le fait d’être sur une île ne facilite pas les choses. Le bilan, c’est pour demain.

La nuit ne fut pas excellente : quelle idée de mettre une lumière sortie de secours dans cette cabane !!

Heureusement que nous avons pu bricolé un truc : on a réussi à couvrir la lampe avec le paréo de Toma !

On se lève tôt pour profiter à fond de l’île avant de reprendre le ferry à 11h15. Le temps est beau et le vent présent. On est parti pour une dernière petite ballade sur la pointe de Rumpo. C’est sauvage, c’est beau, rien à redire. Je suis bien ici. Pis l’heure avance et on revient à Sviby. On dépose nos vélos et nous voici dans le ferry.

Et impossible de trouver un type pour payer le ferry !! Tant pis.

On revient sur le continent et on entreprend une dernière ballade à Haapsalu. La ville est connue pour sa baie mais qui est assez excentrée à 2 kms à pieds et 35 bornes en voiture !! Les maisons sont charmantes comme ailleurs en Estonie. On attend longtemps avant de nous faire servir un simple plat de pâtes. D’ailleurs, ça écourte pas mal notre visite d’Haapsalu, tant pis pour le château !!

Nous repartons pour Tallinn. Ce sont les derniers kilomètres. On redescend considérablement dans nos têtes, la nostalgie commence à venir.

Nous déposons la voiture et faisons un ouf de soulagement, car aucun soucis. OUAIS ELLE A PAS LACHEE MALGRE LES PNEUS TOUT LISSES !!

On connaît le chemin du retour et c’est sans peine, mais chargés que nous arrivons à notre backpacker pour notre dernière nuit, situé dans la vieille ville dans la rue Viru. Bref excellente localisation mais on est sacrément surpris du nombre de touristes présents dans la ville.

Grosse différence avec notre premier passage et cela nous fait dire qu’on a bien fait le truc là.

On pose nos affaires et on va faire un petit tour dans la vieille ville, histoire de voir éventuellement des coins secrets. Pis indéniablement, les images du début du séjour nous reviennent à l’esprit. On redescend encore là, on quitte notre nuage. C’est fini.

Putain, 3 semaines, c’est long, c’est génial.

On profitera tout de même de l’emplacement pour sortir le soir prendre des verres à l’extérieur, dont notamment un shoot de Vana Tallinn, la liqueur locale. On aura fait un passage dans un bar d’un autre backpacker et nous ne commencerons à faire connaissance avec un allemand et aussi un australien « backpacker certifié AOC » qu’assez tardivement avant que ça ferme boutique.

Tallinn de nuit semble bien animé et génial. Ca bouge et c’est BEAU dans tous les sens du terme. On rentre pas « trop » tard car je suis blasé et surtout, le bruit environnant m’épuise, même si j’ai envi de faire le kakou. Une dernière discussion se fera avec des ritals dont leur niveau d’anglais est pire que le notre.

On aura néanmoins eu le temps d’échanger nos avis sur les filles locales !!!

Vite le dodo, de toute façon la nuit sera pas longue, l’avion est à 8 heures !!!

Photos

Une dernière photo de Vormsi. Les routes sont goudronnées en partie, la plupart sont en terre.
Vormsi

 

L’arrêt de bus. Un symbole j’ai envi de dire. On en aura vu partout ! Celui là est placé en pleine forêt !

bus stop in the no man's land

 

De retour à la civilisation à Tallinn. Les souvenirs du début nous reviennent ! Au fond, l’église St Olaf

Old Town Tallinn

 

Tallinn by night, un samedi soir en plus. Ca bouge, c’est beau.

Tallinn by night

 

Les tours de la porte Viru. Notre youth hostel était tout proche. Excellente situation.

Tallinn by night