Mardi 05/07/2011

Journal de bord

Ayant déjà l’impression d’avoir un bon petit aperçu de Vilnius, nous nous lèverons plus tard que d’habitude, cela permet de nous reposer, même si je me lève en premier.

La nuit fut moyenne : mon lit n’est pas confortable (des lattes sont cassées) et surtout les lieux sont humides.

C’est assez chiant mais heureusement temporaire. On part vers 10h30 et Patrick nous intercepte à la porte de sortie. Nous ferons un bout de chemin avec lui, avant de se séparer lorsque nous irons prendre un petit déjeuner, tandis qu’il cherchera un café Internet.

Nous nous promenons à nouveau dans la vieille ville pour nous arrêter à la maison d’Adam Mickevičius / Mickiewicz (lituanien/polonais). Les deux pays se disputent la nationalité du célèbre écrivain que je ne connaissais pas, tandis que Toma est tout fou. Normal.

C’est à partir de ce moment là, qu’on se bouffera des touristes polonais à tout go !! Pour toute demande, Toma me remplace à partir de ce moment..

Ensuite, nous allons au Musée National Nouvel Arsenal, pour se faire une idée de l’histoire de la Lituanie. Effectivement la Pologne et la Lituanie sont étroitement liées. Mais la Lituanie a aussi bouffé du russe, avec les purges ethniques. Une guide m’alpague et me donne des explications dans ce sens. Ce sont des choses que je ne savais pas/plus. Il y avait de nombreux camps de concentration (goulags) en Lituanie.

Cherchant d’autres centres d’intérêt à voir, nous allons sur la colline des trois croix, pile avant qu’une averse de pluie diluvienne nous tombe dessus. En quelques minutes, les routes sont inondées et on va s’en rebouffer d’autres !!

Nous continuerons à nous promener l’après midi au gré de la météo avec la visite d’autres églises, donc notamment une des plus connues à la porte d’Ausros Vartu.

Les polonais sont ici par paquets de 100 en pèlerinage.

Mais le quartier est très beau, malgré la pluie. Constatant avec agacement que la pluie ne cesserait pas, nous faisons quelques courses pour manger le soir à l’auberge. Oui, mais, cette putain de pluie tape de plus en plus fort. Le temps de revenir à l’auberge, nous serons littéralement trempés, une véritable douche. Pour ne rien arranger, les routes n’étant pas droites, des énormes mares d’eaux se forment près des trottoirs et les voitures ne font pas forcément attention aux piétons.

Et ce qui devait arriver, arriva. Une gonzesse en 4×4 m’envoie une belle mare d’eau dans la gueule. Je ne vous exprimerai pas les mots doux que j’avais en tête !! Toma s’en prend une, juste après moi par une autre voiture !!

Bref, il est 18h30 lorsqu’on rentre à l’auberge et il pleut tellement qu’on entend la pluie tomber sur le rebord des fenêtres ainsi qu’on ne voit plus rien à 10 mètres !!! La soirée sera tranquille, nous tenterons de sécher nos fringues, mais impossible. C’est trop humide à l’intérieur.

Photos

A l’intérieur d’une des églises. Contrairement à ses voisins du nord, la Lituanie est majoritairement catholique.

 

Eh oui, il pleut et cette rose prend bien l’eau au bord de la fenêtre donnant sur une des rues du vieux Vilnius

flower under the rain

 

Le quartier tout près d’Ausros Vartu, la porte de l’aurore.

Vilnius

 

De retour complètement trempé à l’auberge, j’assiste ahuri à une averse hallucinantes. Je me demandais quand cela allait s’arrêté. L’eau coulait de partout ! Autant vous dire que je n’ai pas pris beaucoup de photos. Certainement, la journée la plus merdique du séjour !

Shower