Sur un coup de tête, je me suis décidé à faire un WE en montagne. Après m’être renseigné sur les possibilités de randonnées en WE depuis Paris sur un forum, le Mont Buet m’a été conseillé. J’ai réservé assez facilement le train de nuit pour Le Fayet depuis Paris-Austerlitz ainsi que le retour le dimanche en TGV, depuis Martigny en Suisse ainsi qu’une nuit au refuge de la Pierre à Bérard, 34€ en pension complète.

Récit et photos


Afficher Mont Buet sur une carte plus grande

 Le train arrive en avance au Fayet, ce qui me laisse 15 mins pour prendre les billets du train du mont blanc (jusqu’au village du Buet et après jusqu’à Martigny). La correspondance est donc assurée, il est même possible de faire quelques emplettes à côté.

10h15: départ du village du Buet (8.6Km D+1800)

Pas trop le choix vu les contraintes horaires, je monte dans le cagnard, c’est chiant et je fais l’erreur de faire la pause déjeuner AVANT le sommet. Plus de jambes pour la dernière partie vraiment raide:

climbing the "Mont buet"

climbing the "Mont buet"

Après 4h15 d’effort, le sommet est atteint (3096 mètres et 1800 de D+). 30 minutes sont un minimum pour se reposer, s’alimenter et profiter de ce genre de vues sur la chaîne du Mont-Blanc et au premier plan, du massif des Aiguilles Rouge. Le si fameux Lac Blanc est derrière cette chaîne:
mont blanc

Je redescends au refuge de la Pierre à Bérard en tâtonnant légèrement à un passage très rocailleux un peu en dessous du col de Salenton. Difficile de trouver une belle trace.

Discussions à bâtons rompus, excellent repas, dortoir propre et surtout robinets à côté pour se laver à l’air libre ! A retenir pour le futur, un couple me conseille de partir du glacier des Emossons en Suisse

Le coucher de soleil est rapide sur le massif des Aiguilles Rouge:

sunset

Le lendemain, le lever de soleil est toujours bonifiant:

sunrise

Je reprends la « route » vers 8h15, direction la vallée et Vallorcine en prenant mon temps et en papotant à droite à gauche avec un maximum de gens (des alsaciens, des suisses, des locaux qui profitent, des traileurs ..).

Le but est de profiter:
sun behind the moutains

stream

Dans la vallée petit passage au Col des Montets pour voir vite fait la réserve naturelle des aiguilles rouges, puis je redescends tranquillement vers Vallorcine puis après une pause déjeuner, je continue à pied jusqu’au Châtelard en Suisse.

La traversée de frontière à pied est un MUST !

Au Chatelard, je reprends le train du mont blanc jusqu’à Martigny, puis un autre jusqu’à Lausanne, puis enfin le TGV jusqu’à Paris. Les paysages vus en Suisse étaient SPLENDIDES: les gorges vers Martigny vus du train, le lac Léman, la ville de Montreux et j’en passe.

Tout ça, c’est du RÊVE A L’ÉTAT PUR surtout en ce dimanche d’un ciel bleu azur et d’un soleil magnifique !

Une fois revenu en France, la traversée du Jura fut aussi magnifique sous un ciel orangé ! Retour à Paris sans encombres.

Matériel et informations

Accéder en train:

  • 1ère possibilité: en train de nuit depuis Paris Austerlitz, jusqu’au Fayet, puis prendre le train « Mont Blanc Express » en direction de Vallorcine. Descendre à la gare du Buet. Le trajet dure 1h environ. Horaires ici: http://www.tmrsa.ch/upload/File/horaires/132.pdf
  • 2nde possibilité: en TGV/trains suisses depuis Paris gare de Lyon jusqu’à Martigny en Suisse, puis prendre le train « Mont Blanc Express » en direction de Vallorcine. Ensuite comme vous serez du côté français, le train ira en direction du Fayet. Descendre à la gare du Buet. Horaires ici (les mêmes que ci dessus): http://www.tmrsa.ch/upload/File/horaires/132.pdf.
  • quelque soit votre lieu de départ, l’essentiel est d’attraper au Fayet ou à Martigny en Suisse, le train « Mont Blanc Express ». Horaires ici: http://www.tmrsa.ch/upload/File/horaires/132.pdf

Carte de randonnée utilisée:

IGN 3630 OT Chamonix Massif du Mont Blanc. Cela dit, elle ne m’a pas été utile pour le Mont Buet car c’est bien balisé. Mais une carte reste une carte et est toujours pratique.

Hébergement:

Pension complète (34€) au refuge de la Pierre à Bérard à 1950m. Réservation obligatoire  (04 50 54 62 08), surtout si pension complète. Se situe au 1/3 de la montée au Mont Buet. Bon accueil, 2 dortoirs standing correct, pas de douches mais des robinets extérieurs pour se laver au gant. Penser à prendre un duvet ou sac à viande.

Poids du sac:

non renseigné dans le cadre de cette randonnée. J’ai emporté beaucoup trop d’affaires inutiles ! Cela sert d’expérience. Néanmoins, les indispensables de base sont toujours conseillés (imperméable, polaire, bouffe, eau, sac de couchage etc..)

Eau:

le jour de la randonnée était une des journées les plus chaudes de l’année. Je suis parti avec 3.5L d’eau, et cela n’a pas été de trop, même si un ravitaillement est possible au refuge le long de la montée.