Autant dire les choses clairement. Pour savoir que la plus belle partie de la Norvège se trouve au Nord, il faut d’abord être allé à Oslo, à Bergen puis les fjords du centre avant de se rendre à l’évidence !

Et je ne suis pas le seul à l’affirmer. C’est ma seconde visite dans le Troms et même si je suis parfois repassé aux mêmes endroits, j’ai aussi pu approfondir pour ainsi mieux connaître ce petit bout de Norvège.

D’un point de vue informatif, le comté du Troms est coupé en de nombreuses îles dont la mer vient déchiqueter les montagnes. Les plus connues sont Senja, Kvaløya, Hinnøya ou encore de nombreux fjords et des sommets avoisinant les 1900m d’altitude notamment dans les Alpes de Lygen, un relief impressionnant donc. Pour ainsi dire, j’avais entendu quelqu’un dire La Norvège, tu coupes les Pyrénées à mi-hauteur et tu déposes le tout au niveau de la mer. La capitale du Troms est la fameuse ville de Tromsø, une des villes les plus septentrionales au monde au delà du cercle polaire arctique.

Je vous présente donc en cinq étapes des lieux caractéristiques du comté du Troms, à vous éventuellement de les cocher pour un prochain voyage.

1. Kvaløya

Difficile à prononcer au premier abord, elle est la cinquième île du pays et située à 30km de Tromsø. Et pourtant, hormis la route principale, le sentiment d’isolement est réellement palpable. Sans voiture, point de salut. Littérallement île (øya) des baleines (kval), elle n’abrite que 10 000 habitants dont la moitié à proximité du pont menant à Tromsø. Les sommets régnant au dessus des fjords plongent d’un coup sec dans la mer, une des balades classiques, d’une montée franche mais aux vues spectaculaires est le Vasstinden à 950m depuis Lauklines tandis que munie de votre précieuse voiture vous pourrez vous aventurer dans Ersfjordbotn, Grøtfjord parmi d’autres fjords.

Vraiment, venir à Kvaløya, c’est la tranquillité assurée.

Au sommet du VasstindenEau limpide à ErsfjordbotnErsfjordbotn

2. Sommarøy

Cette toute petite île est le secret le mieux gardé des touristes internationaux. Autant les norvégiens connaissent bien cette île car le micro-climat y est exceptionnel ainsi que la couleur de l’eau laisse trompeur sur la latitude réelle, les tourismes internationaux eux la délaissent. Pour combien de temps encore ?

Les norvégiens y viennent en été pour se prélasser doucement mais cette petite île ne peut contenir grand monde. Lors de jours de beau temps, l’affluence y est grande. Dans le village, une colline à la pente sèche peut être grimpée pour admirer de belles vues.

SommarøyEn haut d'une colline de SommarøyPlage de Sommarøy

3. Ile de Senja

A l’évocation du nom de cette île, la seconde en superficie du pays je repense à cette traversée à pied écourtée lors de mon premier voyage. Encore moins peuplée que Kvaløya, il ne faut ici pas avoir peur d’être seul sur les routes, cependant vous aurez la conscience tranquille à l’orée des virages serrés et tunnels étroits à traverser. Venir à Senja, c’est immanquablement s’arrêter à Mejfjordbotn, Mefjordvær, Husøy, Ersfjord, Steinfjord, tous quasiment sur la route touristique de l’île.

Si vous préférez la nature brute et sauvage, foncez alors dans le parc national d’Ånderdalen

MefjordværHusøyMefjordbotn

4. Alpes de Lyngen

Comment se croire pleinement dans les Alpes en Norvège ? En allant dans les Alpes de Lyngen, qui géologiquement fait partie des Alpes scandinaves, la même chaîne de montagne qui s’étire du Sud au Nord de la péninsule scandinave. Dans cette péninsule bordée par les fjords, c’est ici le paradis du ski de randonnée et des randonnées à pied dans un relief impressionnant parmi les quelques glaciers. Attention, une simple sortie à pied peut se transformer en aventure périlleuse !

Sur la route des Alpes de LyngenFjord des Alpes de LyngenEn route vers le Steindalsbreen

5. Hinnøya

Hinnøya, ce n’est pas seulement une île méconnue que l’on peut traverser à pied en toute quiétude, c’est aussi la plus grande île du pays et est partagée entre les comtés du Norrland et du Troms. On peut même considérer et confondre Hinnøya et l’archipel des Vesterålen.

La principale ville qu’est Harstad est la plaque tournante entre Tromsø, joignable plus rapidement en ferry qu’en voiture tandis que l’attractivité des archipels des Lofoten et Vesterålen rendent l’île moins sauvage que ses voisines. Malgré son altitude plus modeste que dans d’autres parties du Nord de la Norvège, le Møysalen à 1262m est un sommet prestigieux à grimper tandis que la mer n’est jamais loin.

Randonneur admirant la mer et les fjordsJeunes s'amusant sur la baieHutte norvégienne au bord de l'eau