Alors que je me rendais fièrement à Mesopotamia en auto-stop avec la ferme intention de pouvoir randonner sur le Two Thumbs Track, quelle ne fut pas ma surprise d’y découvrir un cadre somptueux, complètement hors des circuits touristiques. Il faut bien le dire, rien n’est fait pour attirer le touriste car ce n’est rien d’autre qu’un High Country Station, en d’autres mots une énorme exploitation agricole.

Pour info, Mesopotamia, c’est 50 kms de piste loin de tout: voyez ce lien pour mieux le comprendre. Les maisons croisées sont bien rares sur la piste et Geraldine, la ville la plus proche clame une population de 2300 habitants ! Sans parler qu’un peu en amont et de l’autre rive de la fameuse rivière Rangitata se trouve ni plus ni moins Mt Sunday, le site de tournage de la cité Edoras pour le Seigneur des Anneaux – Les Deux Tours.

Pour la petite histoire, avant de découvrir le décor, le mauvais temps était d’abord là lorsque le conducteur du dernier lift devait me déposer en pleine piste. Coute que coute, je parviendrais au bout de cette piste peu empruntée !

Sur la route vers Mesopotamia

Mais la chance tourne en ma faveur, alors que je marchais fièrement vers l’objectif, parmi les très rares voitures me dépassant, une famille s’arrête, l’air complètement surpris par ma requête:

I am going to Mesopotamia

Puis pour bien me faire comprendre, je rajoute:

My plan is to walk on the Two Thumbs Track

Et là, c’est le déclic, ils comprennent tout de suite mon idée et se mettent à me parler. Ils sont les exploitants de Mesopotamia High Country Station. Ils m’apprennent notamment qu’ils gèrent près de 10000 moutons merinos et près de 15 chiens de berger. Différentes techniques sont utilisées pour pouvoir compter les moutons. La famille m’indique aussi qu’ils vivent dans un paradis et qu’ils ne changeraient cela pour rien au monde malgré l’isolement de la station. Le grand écart évoqué avec Paris que les parents ont visité les donnent des cauchemars. Je les comprends:
Sur la route vers MesopotamiaSur la route vers Mesopotamia

La discussion tourne court à l’arrivée à Mesopotamia. Ils me déposent près de l’école, fermée en 2000. Il est possible de camper à côté dans l’herbe et d’utiliser les services de l’école, comme la cuisine et les sanitaires.

Panneaux indicatifs à MesopotamiaEcole de MesopotamiaEcole de Mesopotamia

Elle fut auparavant la plus petite école de Nouvelle Zélande avec pas plus d’une dizaine d’écoliers que l’instit’ allait chercher en minibus tous les matins entre Geraldine et Mesopotamia. Les rigueurs de l’Hiver rendaient cela plus difficiles mais globalement le système semblait bien fonctionner et permettait à ce que les familles restent dans les fermes jusqu’à ce que le maintien de l’école n’ait plus de sens. Malheureusement, je ne connais pas les raisons de sa fermeture. Tout ce qu’indique cet article, c’est que les enfants ont maintenant école dans leur propre domicile.

Les habitants ont tenu à ce que l’école soit conservée en l’état et c’est plutôt réussi, une ambiance studieuse y est palpable:
Ecole de MesopotamiaEcole de MesopotamiaEcole de MesopotamiaEcole de Mesopotamia

Je décide finalement de me poser ici pour l’après midi et de profiter du beau temps pour me promener à droite et à gauche dans l’exploitation avec l’aimable autorisation de la famille. Mais le tour est tout de même vite fait: quelques chevaux, quelques bâtiments de ferme, une caravane. A noter tout de même que la famille a pour habitude de prendre des volontaires en wwoofing. Si vous aimez le volontariat, allez y, c’est tout bonnement un site exceptionnel !
Chevaux de MesopotamiaCaravane à MesopotamiaFerme de MesopotamiaFerme de MesopotamiaFerme de Mesopotamia

Non, à Mesopotamia, ce sont plutôt les grands espaces qui attirent l’oeil. Propices à la contemplation et au silence, parfois rompu par le passage d’un 4×4…
4x4 roulant vers MesopotamiaMesopotamiaFerme de MesopotamiaVallée depuis Mesopotamia