Le Hollyford track est le seul track dans le parc national du Fiordland qui ne soit pas en montagne mais uniquement en basse vallée. Pourtant cela ne veut pas dire qu’il soit plat, loin de là.

Son autre particularité face aux autres tracks du secteur (Milford Track, Routeburn Track et Kepler Track) est qu’il n’est pas nécessaire de réserver les places dans les huttes ni de payer une fortune juste pour marcher. Le seul autre track permettant cela est le Dusky Track mais c’est un vrai challenge dans le wilderness qui est proposé. Alors je me suis rabattu sur le Hollyford Track.

Jour 1: on y va mollo

Le track est en one-way, la plupart des gens font une sorte de boucle en prenant un jet pour le retour. Je procéderai différemment, en prenant un petit avion depuis Milford Sound pour rejoindre Martins Bay, le départ de la randonnée en plein wilderness. Mais détrompez vous, il y a plusieurs opérateurs de tourisme qui ont flairé le coup et ont installé plusieurs huttes privées. La balade en avion sera raconté dans un autre post mais le début du track se fait sous les nuages bas, pour rejoindre Martins Bay Hut. Cela donne un air breton à la côté Ouest ! Heureusement il ne pleut pas.

Martins BayMartins BayMartins Bay

La baie est connue pour héberger des phoques ou mieux encore, entre octobre et novembre il est possible de voir des manchots du Fiordland ! Mais en attendant, cela ne sera que des otaries:
Martins BayPhoque

En autre bestiole, mais moins agréable, ce sont les sandflies qui se régalent du sang des randonneurs passant par là. Une vraie incitation à rester enfermé dans la hutte.

Jour 2: Demon Trail est d’enfer

Le ciel est toujours aussi bas, mais heureusement les prévisions météo envoyées par radio à la hutte n’annoncent pas de pluie pour la journée et même du beau temps. C’est sans crainte que je m’enfonce dans le bush, qui reste tout de même bien humide:
Humidité du Fiordland

Il est peut-être utile de rappeler qu’il pleut près de 7m d’eau par an dans le Fiordland et vivre ne serait-ce qu’une journée sans pluie est une gageure ! Rapidement j’arrive en aval du lac Mc Kerrow que je continuerai par longer d’assez près, sur les différentes plages en contrebas des montagnes:
lac Mc kerrowlac Mc kerrowRandonneur contemplant le lac Mc Kerrow

Une autre particularité du track, c’est que les ponts au dessus des grosses rivières sont tous à 3 cables ! En s’y prenant bien, cela n’est d’aucun problème !

pont à 3 cablesTraversée de rivière sur pont à 3 cables

Après ce pont à 3 câbles, c’est la rugueuse partie du Demon Trail qui commence. Quelque chose qui ne s’apparente pas à une partie de plaisir. Des up-and-downs incessants, un track casse-patte et casse autre chose aussi. De la boue, des pierres vertes glissantes. Bref un track qui a tout pour dégouter le plus valeureux des randonneurs ! Personne n’aime le demon trail à tel point que des randonneurs escamotent cette partie en prenant un jet les amenant d’un bout à l’autre du lac Mc Kerrow !

TrackMousses du FiordlandTrack rugueux

Je m’arrête en cette fin de journée pour chasser le démon de Demon Trail Hut ou les vues à proximité rappellent quelque peu que la Nouvelle-Zélande a aussi des airs d’Ecosse (ou l’inverse):
Lac Mc Kerrow

Jour 3: Demon Trail toujours

Allez c’est reparti pour un tour avec toujours des ponts à 3 câbles, un track bien rugueux et de la boue qui veut bien venir jusqu’aux genoux. Heureusement ce n’est que temporaire:
Pont à 3 cables sur le Hollyford TrackBoue sur le Hollyford trackTrack rugueux

L’arrivée au lac Alabaster coïncide avec l’arrivée du beau temps et la fin du Demon Trail. Une partie nettement plus facile s’engage maintenant, mais toujours avec des up-and-downs casse pattes. Les vues sur les plus hautes montagne du Fiordland s’enchainent et il est possible de voir le Mont Tutoko (2723m) et le Mont Madeline (2537m):
Montagnes du FiordlandMontagnes du Fiordland

Jour 4: une fin tranquille jusqu’à la piste

Il fait très beau en ce matin depuis Hidden Falls Hut. J’en profite pour faire un tour d’horizon avant de reprendre le track.

Vallée du FiordlandVallée du FiordlandHidden Falls hut

Je reprends le track sur une partie très facile et assez ombragée. Il passe à proximité des Hidden Falls avant de se terminer à Lower Hollyford Road End. A part observer un pigeon néo-zélandais, il n’y a pas grand chose à raconter sur cette partie entièrement dans le bush:
pigeon néo-zélandais

Il s’agit maintenant de rejoindre à pied sur la piste le turn off de la route principale afin de rentrer sur Te Anau. Sauf que la piste n’est pas vraiment fréquenté et que les gens ne sont pas très propices à prendre un randonneur crasseux tendant son pouce ! Ca finira par marcher avec de la patience et les vues auront été parfois superbes sur les montagnes environnantes:
Lower Hollyford road end

Quelques infos

Le Hollyford track est d’une longueur de 56 kms en one way et se parcourt aisément en 3/4 jours. Cependant, il est possible de faire d’autres combinaisons de parcours, comme un one-way, prendre le jet qui vous ramène en arrière au lac Alabaster et ensuite de revenir sur vos pas avec la partie facile. Ou alors, de faire tout le track en aller-retour. Tout est possible selon votre budget. Personnellement, j’avais pris l’avion pour me rendre à Martins Bay contre 160$ et ensuite de me rendre en stop jusqu’au turn off de la route principale entre Te Anau et Milford Sound.

Différentes huttes de bon état équipent le track avec de l’eau dans des tanks. La difficulté du track varie: de difficile sur le Demon Trail, il est d’une facilité déconcertante sur les autres parties. Attendez vous à rencontrer beaucoup de bush, des ponts à 3 cables. La météo peut être désastreuse et rendre le trek très difficile. Pour ma part, j’ai eu de la chance en n’essuyant aucune goutte d’eau.

Le DOC fournit des informations ici et ici.