Samedi 02/07/2011

Carte

Attention, aujourd’hui, passage de frontière: On quitte l’Estonie pour rejoindre la Lettonie.

Journal de bord

Aujourd’hui, c’est journée transit.

Nous devons descendre plein sud pour qu’on soit ce soir pas trop loin de la frontière lituanienne. Il n’y a pas tellement de curiosités ayant retenu notre attention dans l’Est de la Lettonie. Bon déjà, nous sommes encore en Estonie et nous allons en profiter pour grimper au sommet des Pays Baltes à … 318 mètres.

Eh oui, tout pays a ses particularités, et la faible altitude générale des 3 pays en est une !!

En haut du Suur Munamägi (traduction : la grande colline de l’œuf) se dresse une tour d’observation auquel nous sommes montés. Nous avons là un super panorama et au cas où on voulait être rassuré, on constate bien qu’il y a beaucoup de forêts !!!

Nous reprenons notre route et ça y est, nous passons la frontière. L’état des routes change très rapidement. Cela se dégrade fortement et on se demande bien comment va être la suite.

En réalité les routes, c’est un grand problème : il fait froid l’hiver et ça détruit ces pauvres routes. Réparer ça coute cher, alors ils font comme ils peuvent…. Et ça fait des routes pas très droites et inconfortables. Pour ne rien arranger, il y a plus de routes en terre. J’en profite pour faire un grand merci à la carte routière disponible dans la voiture, le GPS ne nous aura pas tellement servi au final.

Nous nous arrêtons à Cesvaine.

Bon ok, là aussi, ce sont les filles qui font tout : serveuses, guides, caissières, guichetières, réceptionnistes, partout on aura vu des filles dans les métiers de représentation, à en croire que les hommes ne font que siroter les bières !!!

Le village est connu pour son château en très bel état extérieur, mais en ruines intérieure. Une guide nous alpague et nous donne des explications. La rénovation est en cours, mais cela se fait au fil des crédits accordés.

On apprend que la grande salle servait de terrain de basket à l’époque soviétique !!!

Je lui fais remarquer avec humour que le plafond bas ne devait pas rendre la pratique facile !!! Mais on comprend qu’ils n’avaient guère le choix en terme d’infrastructures.

Nous reprenons la route en direction de la basilique d’Aglona, au bord de lacs. L’intérieur est superbe, cela sera une des plus belles églises du séjour (et pourtant on en aura bouffé).  D’ailleurs, JPII est venu ici en 1993.

Alors là, il se fait pas tard, on cherche de quoi se loger, mais nada, c’est « full » comme nous dira une tenancière d’une guesthouse (son presque seul mot en anglais).

Après plusieurs tentatives infructueuses nous roulerons 50 km de plus pour arriver à Daugavpils, et là encore, ce fut compliqué. Après causettes en russe/polonais et gestes, Toma finit par nous chopper un truc dans un luxueux hôtel 3* en plein centre ville. Mais on est surpris du tarif : seulement 25 lats (35€) alors que la pancarte affiche 42 lats (59€).

Devant notre surprise, le réceptionniste nous dit que tout est ok et retourne la pancarte et nous montre le prix qu’on paie !!! Wahhh le double tarif !!.

On est vraiment surpris, surtout quand on voit les Merco dehors !! Il est quand même 21 heures, on est ARCHI MORT…On tardera pas à se coucher.

Photos

Les escaliers de la tour du Suur Munamägi, sommet des pays Baltes à 318 mètres !
Suur Munamägi

 

L’extérieur du château de Cesvaine, de toute beauté !

Cesvaine castle

 

Mais l’intérieur est en ruines. Croyez moi ou pas, mais sur la cheminée en rénovation, il y avait auparavant un panier de basket à l’époque soviétique !!

Cesvaine castle

 

La cigogne blanche est emblématique de la Lettonie. La nature omniprésente est propice à leur installation. On en voit partout sur des poteaux le long des routes. Par contre, plus dur à trouver sont les cigognes noires.

white stork

 

La basilique d’Aglona, majestueuse, dans laquelle JPII a fait un passage en 1993.

Aglona Basilica

 

Le lac d’Aglona, tout juste à côté de la basilique.

Aglona