Sous forme d’une FAQ, j’essaie d’apporter réponse à vos questions potentielles:

A qui s’adresse le voyage ?

C’est du tout public, excepté les randonneurs qui ne trouveront  pas de montagne !

  • lune de miel dans les 3 capitales Tallinn, Riga et Vilnius;
  • amoureux de culture: les 3 capitales, Trakai, Kernavé, Tartu, Palanga;
  • aventuriers à l’est des 3 pays pour les vestiges de l’ex-URSS;
  • amateurs de photos sur les côtes sauvages,  les forêts et lacs;
  • les cyclotouristes ont leur place car les routes sont plates et assez désertes;
  • habitué du temps breton, surtout en Lituanie !

Quelle durée de séjour ?

Tout dépend de vous.

Nous avons passé 3 semaines. Honnêtement, ce n’est pas assez et d’ailleurs, ce n’est jamais assez !! Nous avons pu faire un bon tour mais je pense que 1 bon gros mois sur les 3 pays permet vraiment de se faire une bonne idée et de farfouiller dans des endroits inimaginables.

Comptez 2/3 jours pour chaque capitale, tout dépend de ce que vous aimez faire. 1 journée dans chaque peut suffire. Les amateurs d’art Nouveau passeraient certainement 4/5 jours à Riga.

Etablir une base à Tallinn et aller sur Helsinki, Tartu, le parc national de Lahemaa en 1 semaine est une bonne idée, tout comme Vilnius avec des excursions à Trakaï, Kernavé.

Mais à ce moment, ne vous attendez pas à être dépaysé mais à être clairement en « touriste ».

Quant à la meilleure période pour y aller, incontestablement, c’est pendant l’été ou plus exactement entre la mi-juin et début juillet. Les jours sont très longs, le soleil se couche tard, il ne fait pas vraiment nuit et il fait plutôt pas moche à priori. Dès juillet, ça change.

Comment qu’on y va là bas ?

Alors je ne vais pas remplacer opodo ou le Petit Futé, mais sachez qu’on y va en avion !

Dans notre cas, on est parti avec de Paris CDG avec EasyJet à Helsinki, mais la liaison est dorénavant fermée. Pour le retour, nous avions pris la compagnie EstonianAir qui propose des vols directs avec Paris CDG pendant la haute saison.

Ensuite nous avons pris le ferry avec la compagnie Viking Line, le trajet dure 2heures30 et coûte 27.5€ par personne (prix valable en 2011). Les horaires sont disponibles sur le site de la compagnie (voir lien) , ou alors aller voir directement à une caisse du terminal. L’avantage de la situation du terminal de Viking Line est d’être tout proche de l’auberge de jeunesse Eurohostel (voir lien).

A Tallinn, nous avons pris le bus/trolley/tram dont le ticket, un simple bout de papier coûte 0.64€ (unité si carnet de 10) peut se trouver dans les kiosques.  Nous avons récupéré la voiture de location que nous avions réservé avec economy car rentals (voir lien), un broker. La compagnie prestataire était Nu Car Rental. Bon les pneus étaient usées, et malgré ma protestation, ils n’ont rien fait. On a finalement eu aucun soucis et le check-out, c’est les doigts dans le nez !!!. En tout cas, nous en avons eu pour 590€ pour  19 jours de location et attention ils nous ont facturé les traversées de frontières (logique).

Y aller avec sa propre voiture est tout à fait envisageable mais la route est longue. A la louche, comptez facilement entre 2 et 3 jours de trajet pour vous y rendre, et de préférence avec une voiture robuste.

L’état des routes m’a semblé:

  • bonne en Estonie, même sur le réseau secondaire. Les routes en terre persistent encore mais si vous en prenez, c’est que vous l’avez cherché !
  • très inégale en Lettonie avec tendance aux routes qui secouent. Il y a de nombreux nids de poule et la route est de mauvaise qualité en soi. De plus, il y a plus de routes en terre, et il est impératif d’avoir une bonne visibilité sur l’itinéraire à effectuer. Il faut comprendre par là qu’il est nécessaire d’avoir une carte routière indiquant à minima les types de routes disponibles. Les GPS, enfin celui qu’on avait ne feront pas la distinction entre routes bitumées et en terre.
  • bonne en Lituanie. De plus, une autoroute gratuite permet de joindre Klaipeda depuis Vilnius et passant par Kaunas (soit les 3 plus grandes villes de Lituanie).

Dans le calcul de vos distances, pensez au fait que les travaux sont nombreux et peuvent parfois vous bloquer longtemps (enfin de quoi se raser !) . Comptez entre 60 et 70 kilomètres par heure !

Sur les 19 jours de location, nous avons roulé près de 3250 kilomètres, ce qui est à la fois raisonnable et beaucoup pour des petits pays. Nous avons parfois saturé à force de rouler. Sachez prendre votre temps et aller à l’essentiel.

Voyager en bus est tout à fait possible, cependant je n’ai pas d’infos là dessus. Les liaisons sont bonnes à priori, vu le nombre d’aubettes et d’arrêts que l’on a vu, mais je sais que ça fonctionne par « hub ». Vous serez sans doute obligé de revenir plusieurs fois à un même point avant de repartir. Je n’ai malheureusement pas d’adresses web à vous transmettre, mais vous pouvez tout faire là bas, vous trouverez des infos à l’oeil 🙂

Attendez, mais les hébergements là bas, ça ressemble à quoi ?

Honnêtement, le standing est similaire à ce qu’on trouve dans nos contrées.

Si vous aimez les hôtels de luxe, vous en trouverez, mais pas partout pour sur. Si vos goûts sont simples, tout se passera bien aussi. Sachez que vous trouverez plus facilement des twin rooms que des chambres double, et cela nous arrangeait bien :).

Nous avons alterné entre:

  • auberges de jeunesse même si elles sont peu nombreuses et essentiellement dans les capitales;
  • cabanon dans un camping: il y en a partout;
  • hôtels;
  • guesthouses: se renseigner aux offices de tourisme.

En été, en dehors des grandes villes et du samedi, il n’est pas nécessaire de réserver. Les prix ont oscillé entre 52€ pour une suite twin room à Klaipeda et 12€ pour une piaule avec plusieurs lits et l’accueil des moustiques dans un camping à Engure.

Je ne vais pas vous donner ici la liste des hébergements, les guides en regorgent et de toute façon, vous êtes grands !

Si vous êtes du style à improviser et que vous avez quand même un peu peur, sachez que les campings et guesthouses sont souvent indiqués sur le bord des routes par des panneaux bleus explicites et immanquables.

Sachez aussi que nombreux sont les campings à proposer des cabanons, donc en cas de galère, pensez à cette option.

C’est hyper pratique et on a souvent fonctionné de cette manière là.

Bien, mais je paie comment et quel budget prévoir ? Et pis, c’est sûr ?

L’Estonie est à l’euro depuis 2011, tandis que:

  • la Lettonie est au lats (0.67lats/1€);
  • la Lituanie au litas (3.40 litas/1€).

Faites gaffe, j’ai souvent confondu les deux monnaies. Un jour en voulant faire un change et en demandant des litas à Riga (Lettonie) la guichetière m’a fait des gros yeux !!

Les bureaux de change se trouvent principalement dans les banques et les taux sont minimes.

Pour le budget, tout dépend de vos goûts ! Perso, j’en ai eu pour environ 1500€ tout compris. Je regardais pas trop ce que je dépensai, mais je suis plutôt du genre économe !

La vie n’est pas très chère, surtout pour l’alimentation de base. Manger dans un resto/snack n’est pas onéreux non plus. Par exemple, j’en ai eu pour a peu près 5-6€ pour une entrée+plat+dessert+eau au Lido à Riga.

L’hébergement, j’en ai parlé précédemment.

En voiture, l’essence est globalement moins cher qu’en France, mais pas tant que ça. Je me rappelle qu’on payait a peu près 1.2€ le litre d’essence en Estonie (fin juin 2011) tandis que c’était plutôt entre 1.3 et 1.35€ en Lettonie et Lituanie. Bien évidemment, c’est à remettre dans le contexte du prix du baril de pétrole à cette période.

Les visites sont aussi globalement pas chères, comptez entre 1€ à 6€ (à la louche) pour une visite.

Pour la sécurité, aucun soucis. Je ne me suis jamais senti en « insécurité », même si je pense qu’il fallait qu’on reste discret à Daugavpils. Après bien sur, il faut être prudent comme partout ailleurs, mais vraiment très peu de risques, on est en Europe !!

Très très bien tout ça, mais on parle comment là bas ?

Chaque pays possède sa propre langue n’ayant pas de lien avec les langues des pays voisins. L’anglais, le russe, l’allemand ainsi que le polonais (en Lituanie du sud) seront facilement parlés.

Adressez vous à des jeunes pour être certain de vous faire comprendre.

S’il est impossible de communiquer, comptez sur votre bon sens et vos doigts !

Je recommande les sites suivants et lectures suivantes:

  • Les guides du Petit Futé pour chaque pays. Assez pratique, notamment pour les hébergements. Mais sachez aussi vous détacher de ce qui est indiqué :);
  • Le guide Lonely Planet « Pays Baltes » est pas mal aussi. Même conseil que ci-dessus;
  • Le blog d’un couple ayant passé pas mal de temps en Estonie (http://estonie.blogsome.com/). Je le trouve très complet même s’il n’est plus tenu à jour, ils sont réellement passionnés de l’Estonie et vous trouverez de nombreuses infos dans un guide pratique!
  • L’émission de voyage « Echappees Belles » a consacré un épisodes aux Pays Baltes (Echappées Belles). Ca ne donne qu’une toute petite idée de ce qu’on peut y trouver même si ça reste « superficiel ». Je n’ai pas connaissance d’autres émissions sur les Pays Baltes sur les chaînes généralistes.

Et d’autres choses à savoir ?

Je mets ici quelques petites astuces pour se fondre plus facilement dans la masse.

  • quand on ne roule pas vite, on met le clignotant à droite et on s’écarte légèrement pour indiquer au type de derrière qu’il peut vous doubler. En général, vous aurez en guise de remerciement un appel de phare « warning »;
  • pour indiquer un chiffre avec la main, n’utilisez pas le pouce, sinon ils ne comprendront pas et feront l’opération suivante: « nombre de doigts – 1 ». Ils n’utilisent pas le pouce pour compter !
  • excepté si grand beau temps, emportez toujours avec vous un vêtement de pluie. Les 3 pays sont proches de la mer, et le temps change très rapidement. Je dirai que c’est parfois pire que la Grande Bretagne (testé et approuvé en Lituanie).
  • Être grand, blond et aux yeux bleus vous donnera l’impression d’être chez vous !
  • Pour les moustiques, uniquement présents en forêt et près des zones humides et pas en ville, il est parait-il conseillé d’acheter du produit sur place. A base de citronnelle si possible, mais n’attendez pas des miracles. Perso, j’ai bien vécu quelques jours avec un paquet de boutons !!! En short et en tee shirt, mais OUAIS !
  • Ceux qui aiment dormir dans la nuit noire seront déçus !! Eh oui, les volets n’existent pas ici, car pendant la majorité de l’année, la lumière manque. Donc pas de volets. Vous pouvez acheter des masques pour vos petits yeux !

Je compléterai si besoin est.

N’hésitez pas à poser vos questions dans le livre d’or.