Belgrade marque la fin du voyage. Après un long voyage de 10h en train depuis Podgorica au Monténégro, je m’attache -comme d’habitude- à passer une dernière journée dans une grande ville, afin de me préparer mentalement au retour.

Alors, Belgrade, cette ville est un peu inconnue. Capitale de la Serbie, de l’ancienne Yougoslavie, c’est une ville importante de la région géographique des Balkans et elle a aussi subi les affres de la Guerre.

C’est parti pour de nouvelles curiosités !


Afficher Belgrade sur une carte plus grande

Le voyage en train sur la ligne Bar-Belgrade

La ligne ferroviaire Bar-Belgrade passant par Podgorica au Monténégro est bien connue pour ses paysages spectaculaires.
Rivière depuis le train

Viaduc de Mala-Rijeka

Il y a plusieurs trajets par jour et même de nuit, pour ceux qui veulent absolument gagner du temps.Peu cher, assez confortable, le trajet est un hymne à la lenteur.

Et pour cause: 10h de trajet pour à peine 400 kms ! A chaque passage à niveau, le train marque un arrêt ! Enfin le passage à chaque côté de la frontière oblige à un long arrêt et à des interventions techniques (changement de locomotive et de personnel).

En train vers Belgrade

Belgrade, une vraie grande ville

Des 3 semaines passées dans les Balkans, Belgrade est le seul endroit ou j’ai eu le sentiment d’être vraiment en grande ville et qui se rapproche de l’Europe occidentale telle que nous la connaissons.

On y retrouve, les classiques cathédrales orthodoxes. La première est située en plein centre ville et est assez petite:

Cathédrale@Belgrade

Tandis que la cathédrale Saint Sava est située plus loin. Majestueuse, elle en impose vraiment, avec tout le parvis autour. Malheureusement, l’intérieur est en désastreux état, et en rénovation.

Cathédrale Saint Sava@Belgrade

De part la taille de la Ville, les transports publics sont extrêmement bien développés. Des bus, trams aux trolleys, tout se mélange entre l’ancien et la modernité. Il est difficile de marcher paisiblement sans faire attention à ces « engins », si ce n’est les voitures qui circulent en très grand nombre dans la ville:
Tramway@Belgrade

Les voies de bus@Belgrade

D’ailleurs, je remarquerai comme un air pollué régnant dans la ville. Impossible de trouver une cause (chaleur, voitures,  ???)  mais à observer les fenêtres, les installations de climatisation sont très nombreuses, ce qui peut donner une indication de la chaleur qu’il peut faire en été.

D’ailleurs cet immeuble fait un bref rappel au passé avec ce « Jugoslavije »:
Immeuble nostalgique@Belgrade

Il faut bien le dire, en cette journée de Mai, il fait bien chaud. Heureusement, de nombreux petits parcs sont répartis dans la ville et les fontaines tournant à plein, attirent les foules:

Scène de vie@Belgrade

Au niveau architectural, on peut y trouver une influence austro-hongroise, mais il n’y a pas de réel harmonie. Belgrade n’est pas une ville touristique en dépit de sa taille. Aussi, il ne reste que très peu de résidus de la guerre, et qui ont volontairement été laissés à l’abandon. Néanmoins, la balade au hasard permet aussi de voir quelques curiosités architecturales:

Statue

Scène de vie@Belgrade

 

A l’ouest du centre ville, le parc Kalemegdan concentre plusieurs centres d’intérêt, comme la fortification, le musée militaire, le jardin botanique et le zoo:

Fortification de Kalemegdan

Enfin, qui dit Ouest, qui dit belle journée, dit coucher de soleil.

Kalemegdan est un excellent spot, surtout quand les habitants s’en mêlent:

Coucher de soleil depuis Kalemegdan

Quelques réflexions

  • Ne pas hésiter à négocier ici, surtout pour les taxis. La technique est de partir une fois la discussion commencée, les gens vous rappelleront à coup sur ! J’ai ainsi fait baissé de 10 à 5€ ma course, à mon arrivée à la gare.
  • L’accueil est excellent à l’Hedonist Hostel, vous ne serez pas déçu. Je reste intrigué par une certaine population de voyageurs semblant ne vivre que la nuit et dormir le jour !!!
  • Je réitère mon avis sur l’air pas forcément très « pur ». C’est à prendre en compte, surtout durant l’été ou il peut faire très chaud. Il faisait 30° le jour de mon départ au mois de Mai.