L’Overland Track est considéré dans les revues spécialisées comme l’un des plus beaux treks au monde, vous emmenant dans les entrailles de la Terre dans un décor digne de Jurassic Park ! Mais aussi que le climat y est très capricieux à tout moment.

Sur ce track, il y a une saison basse pendant laquelle vous êtes libres de randonner comme vous voulez, tandis que pendant la saison haute entre le 1er Octobre et le 31 Mai, vous devez vous acquitter d’une réservation moyennant 200$ et marcher dans le sens nord->sud. Ça fait cher mais pour un track, mais pour autant que je sois à l’autre bout du monde, mieux vaut en profiter.

Les informations obtenus en amont m’aideront à organiser mon paquetage: je prendrai des victuailles pour 5 jours de marche et ne ferait pas tous les side-trips possibles, juste les plus intéressants à mes yeux.

Jour 1: voir la voie lactée

Le track démarre à Ronny Creek et commence par la partie la plus intéressante mais aussi escarpée jusqu’au Marion Lookout:

Début de l'Overland TrackCradle MountainRandonneur contemplant Cradle Mountain

Après une pause déjeuner pour admirer ces vues, je reprends le fil du track, sous un temps toujours maussade, frais. Mais cela tourne à l’amélioration. Barn bluff est en vue. La forme si spectaculaire de cette montagne est expliquée par le fait qu’elle soit constitué de pierres dolérites. Encore un lien avec l’Antarctique.Wilderness de la Tasmanie et Barn BluffWilderness de la Tasmanie et Barn BluffWilderness de la Tasmanie et Barn BluffRandonneur contemplant Barn Bluff

Il est possible d’escalader Barn Bluff mais je préfère tenter le coup sur Cradle Mountain. En effet, à 1545m c’est un des plus hauts sommets de la Tasmanie.
Cradle MountainCradle Mountain

Je n’irai pas jusqu’au sommet, car cela devenait plus de l’escalade que de la rando. Etant raisonnable, j’ai donc fait demi tour, non sans avoir admiré le Dove Lake sous le ciel bleu, de retour:
Dove Lake

De retour sur l’Overland Track, la suite se passe sur le plateau de Cradle. De nombreux caillebotis composent le track, facilitant (de trop ?) la marche. Il faut noter qu’en raison de son altitude de 900m, le plateau est extrêmement exposé aux aléas climatiques et il n’est pas rare que le track soit fermé. Il peut y neiger à tout moment de l’année !
Coucher de soleil sur le wilderness de la TasmanieCradle Mountain depuis l'Overland Track

Non sans avoir admiré les nombreux eucalyptus, je m’arrête en cette fin de journée à Waterfall Valley Hut:

EucalyptusWaterfull Valley Hut

Le soir, alors qu’il fait nuit, que les températures ont plongé ainsi que l’humidité est très présente, j’ai l’idée d’aller prendre l’air. Et que vois-je ? La voie lactée et un nombre incalculable d’étoiles. Le ciel de la Tasmanie est réputé pour être l’un des plus clairs au monde, avec si peu de pollution industrielle et lumineuse:
Voie lactée et Barn Bluff

Jour 2: toujours pas de pluie !

En évoquant l’Overland Track, de nombreuses brochures, guides mentionnaient la météo pouvant être désastreuse et constituant une part importante de l’aventure ! Mais que neni, je dois être chanceux, mais cela sera mon second jour sans pluie ! Mais ce n’est pas pour autant qu’il fait, le temps est plutôt à la brume matinale pour évacuer l’humidité accumulée. Cela donne des jolis perspectives avec les eucalyptus:

Eucalyptus

Cette seconde journée se déroule toujours sur le plateau de Cradle, assez désertique et entrecoupés de lacs. Cela rappelle de temps à autre l’Ecosse:

Wilderness sous les nuagesWilderness sous les nuagesWilderness de l'Overland TrackWilderness de l'Overland Track

Ensuite, de facile le track devient peu à peu rugueux car l’évolution se fait principalement en forêt humide. Fini les belles vues du plateau, bonjour l’horizon à quelques mètres ! Je découvre donc les affres des racines, de la boue à hauteur de cheville et des flaques d’eau un peu partout:
MoussesRacines d'arbes formant le trackRacines d'arbes formant le trackTrack rugueux

Je m’arrête à New Pelion hut, cadre d’un coucher de soleil aux lumières rouges:
New Pelion HutCoucher de soleil sur le wilderness de la TasmanieCoucher de soleil sur New Pelion Hut

Jour 3: presque pas de pluie !

Cette journée est presque semblable à la veille, c’est à dire quasiment pas de pluie. 3 jours sur l’Overland Track sans pluie, c’est pas banal ! Ce matin, le sentier amène à un col alpin, d’où partent deux sides-trips: l’un vers le Mont Ossa l’autre vers Mont East Pelion. Je choisirai ce dernier car la difficulté technique est moindre que celle du Mont Ossa, toujours enneigé. La grimpette devenant plus de l’escalade, je m’arrête à quelques hectomètres du sommet mais néanmoins les vues sont superbes vers le Mont Ossa, toutefois bouché:

Mont East PelionSommets de l'Overland TrackSommets de l'Overland TrackRandonneur contemplant le Mont ossa sous les nuages

De retour sur le track, avant de redescendre en dessous de la bush line, d’autres montagnes et pics peuvent être admirés sans que je puisse en mettre un nom:
Sommets de l'Overland TrackWilderness de l'Overland Track

Le reste de la journée se fera dans le bush entre plusieurs petites averses (enfin !) et je m’arrêterai à Bert Nichols Hut.

Jour 4: pas de pluie mais de la neige !

Quelle surprise ce matin en me levant: il neige ! C’est bien chouette mais cela ne va pas arranger mes affaires. Le track est maintenant entièrement dans le bush et les chutes de neige provenant des arbres risque de ne rien faciliter !
Wilderness sous la neigeWilderness sous la neige

Sans compter que le temps est au redoux, la neige au sol fond ce qui remplit d’humidité les chaussures. Chaque arrêt est compté: il ne faut pas perdre trop de temps de peur de refroidir tous le corps, et surtout les pieds complètement trempés. C’est donc à une bonne allure que j’avance en compagnie de Christoph un allemand:
Randonneur sous la neige

Nous avions initialement un autre plan: celui de rejoindre Pine Valley mais avec la neige, nous oublierons tout cela pour rejoindre directement Narcissus Hut après 3h de marche. Nous mettrons du temps à chauffer la hutte et en profiterons pour refaire le monde. De temps à autre, je sors dehors pour prendre quelques photos des montagnes enneigés aux environs:
Wilderness sous la neigeWilderness sous la neige

Jour 5: enfin de la pluie ! et pas qu’un peu !

Aujourd’hui, le constat est clair: il va pleuvoir. Je parlais précédemment d’une ressemblance avec l’Ecosse, eh bien aujourd’hui avec ce temps maussade et une évolution le long du lac st clair, cela s’avérera encore plus vrai:
Lac St ClairLac St Clair

La journée sera assez longue sur cette partie nettement moins bien entretenue, puisqu’il faudra sans cesse jongler entre mares d’eau, boue, racines d’arbres, arbres tombés au sol et enfin les fameux up and downs, alors que le parcours était censé être plat. Je n’ai pas vraiment aimé cette dernière partie, de surcroît assez bouchée en terme de vues. Cependant, il faut bien admettre que la météo n’a rien arrangé.

Les infos à savoir:

Le track fait 63kms et en fonction des sides trips que vous voulez faire, vous pouvez y passer entre 3 et 8 jours. Par exemple, j’ai inclus dans mes 5 jours de marche, le side-trip vers Cradle Mountain, Mont East Pelion et le Cynthia Bay (cela rallonge de 17kms le parcours).

Donc vous l’avez compris, l’Overland Track c’est à la carte.

La vallée Pine semblait intéressante et était dans mes plans mais la neige a obligé à revoir mes plans. Le track n’est pas très difficile, peu de dénivelé mais attendez vous à des sections un peu rugueuses dans le bush. Si vous trouvez cela dur, allez voir sur d’autres tracks en Tasmanie et vous comprendrez !

Tout au long du track, il y a des huttes assez grandes, mais pendant la haute saison, entre début octobre et fin mai, il faut réserver votre place sur le track et cela ne garantit en rien une place en hutte. Il faut donc emmener votre tente, quoiqu’il en soit. La saison basse entre début juin et fin septembre est plutôt réservée aux expérimentés, le climat peut être très rugueux et la neige, en abondance !

Vous trouverez des informations complètes ici ainsi qu’un guide pratique rédigé sur le blog de ma compère Toothbrush Nomads