Un beau jour de Novembre 2015 j’ai quitté Versailles pour virer cap à l’Est au pied des montagnes à Chambéry, préfecture de la Savoie. Ce département, au même titre que le comté de Nice et des morceaux d’Italie faisait partie du duché de Savoie qui lui-même fut rattaché à la France en 1860 par le traité de Turin.

Alors forcément pour un département aussi jeune et enclavé par ses différents massifs montagneux, s’y installer a tout de quoi ressembler à une expatriation avec son lot de découvertes quotidiennes. Alors pour tout ceux qui viendraient à s’installer en Savoie, voici à quoi vous attendre. Pour la Haute-Savoie, c’est trèèèèèèsssss différent :D. Attention, second degré de rigueur 🙂


Alors, tu sais que tu es en Savoie quand …

  • tu t’attardes en montagne ou dans les vallées encaissées peu fréquentées et que tu entends un accent prononcé. Cet accent te rappelle ce sketch des Inconnus. Heureusement qu’ils étaient là eux, sinon tu n’aurais jamais su !
  • d’ailleurs, une écoute prolongée de Montagne FM finira d’habituer tes oreilles à l’accent savoyard bien marqué
  • ton frigo contient au minimum 5 à 6 variétés différentes de fromage et ton placard des crozets et de la polenta (dire polent’)
  • et que tu peux en manger matin, midi et soir tellement c’est bon
  • et que ça ne te choque pas de voir un savoyard croquer un crottin de chèvre en 2 bouchées
  • et que 1kg de fromage se mange en quelques jours. Pour faire du gras et se protéger du froid qu’on te dit.
  • et que tu peux même avoir une carte de fidélité pour le Beaufort ou en trouver dans un distributeur automatique
  • et qu’il ne faut pas parler d’autre chose que la gastronomie savoyarde, c’est une évidence c’est la meilleure des montagnes …
distributeur_beaufort

copyright: Virginie C

  • tu évites de parler de la Tarentaise à un Mauriennais et vice versa. Pareil entre le Savoyard et le Haut-Savoyard. Comme ils le disent:  « La Savoie et la Haute-Savoie, c’est comme la couture et la haute-couture« 
  • homme de l’Ouest que tu es, tu es choqué de l’heure à laquelle le soleil se couche et se lève. En faite, non ce sont plutôt les montagnes qui cachent le soleil
  • d’ailleurs tu choisis l’emplacement de ton logement avec soin. Vis à vis des montagnes pour éviter les grandes zones d’ombre et être sur un bon versant
  • tu finis par entendre des Y partout dans les phrases
  • et que tu t’y mets toi aussi à y faire !
  • il t’arrive de prendre des auto-stoppeurs lycéen(e)s qui préfèrent ça au car scolaire ou tout simplement parce qu’ils ont pas d’autres solutions
  • il y a tellement de « Chaffardon » (nom de famille bien répandu) ici que quand t’en perds un, t’en as 10 qui sortent des buissons !

Massif de Belledonne au coucher du soleil

  • 6 mois après tu ne sais toujours pas comment prononcer les noms de patelins se terminant en z, x car il y a des variantes. Pourtant, des sources sont intangibles, les x et z ne se prononcent pas ou même c’est toute la fin du mot qui est sourd !
  • si t’as le malheur de mal prononcer le nom d’un patelin, t’es grillé. « Il est pas d’ici celui-là » avec le regard qui va bien
  • tu vois plein de petits drapeaux savoyards sur les plaques d’immatriculation des voitures. Même sur des voitures immatriculées dans l’Ain alors que la sortie du duché de Savoie remonte à 1610 ou en Isère, qui pourtant fait partie de la province historique du Dauphiné, anciennement ennemi juré du duché de Savoie
  • tu regardes ce clip musique 1860 Savoie Libre et que tu restes foncièrement sceptique. Autodérision ou réel sérieux ? Un peu plus d’humour par ici avec Mathieu Sommet et Jean Michel Mattéi
  • le dimanche soir en Hiver, tu te dépêches de rentrer chez toi avant que les Lyonnais repartent des stations de ski
  • le savoyard des montagnes a étudié en vallée à Albertville, Bourg St Maurice, éventuellement Chambéry pour les plus téméraires et est retourné à ses montagnes. Il passe ses vacances au lac du Bourget et n’a jamais été plus au Nord que la Chautagne, parce que bon, faut pas déconner

Le Trélod depuis Jarsy

  • à la découverte de ton nom de famille typiquement pas savoyard, les gens sont surpris et parfois font les gros yeux « quel nom surprenant » ou encore « il est pas d’ici celui-là« 
  • une personne ayant des origines réunionnaises et une mère savoyarde, qui est née et a vécu toute sa vie en Savoie déclenche un bug dans l’esprit de savoyards de plusieurs générations. Une réunionnaise savoyarde ? Euuuhh no wayyyy…
  • une personne venant d’un pays européen parlant couramment français déclenche des regards ébahis à son travail dans une boutique lorsque les clients découvrent son accent qu’elle n’arrive pas à perdre. Un étranger ici ? No wayyy ….
  • pour mieux te fondre dans le décor tu t’habilles en chaussures de trail flashy, en veste imperméable gore-tex toujours flashy et que tu portes un sac à dos de randonnée. Et mieux encore, tu passes l’hiver en bottes de neige, prêt à affronter la prochaine tempête. En Savoie, toujours prêt pour l’aventure !
  • pour être bien vu à un repas lors d’une réunion de travail parmi des gens du cru, tu préfères ranger ton couteau lambda au profit d’un bel Opinel

Hameau de Rière Bellevaux

  • ta voiture va souvent au garage: les dos d’âne incessants en ville lui font mal ou à force d’affronter les virages des cols de montagne ou encore par la corrosion provoquée par le sel sur la route
  • tu entends dire Paris ? Jamais de la vie.
  • le week-end à part faire du sport, tu ne peux rien faire d’autre !
  • et que tu trépignes d’impatience tout le week-end devant l’ouverture d’une fenêtre météo pour foncer en montagne
  • et que tu peux partir en randonnée dès ton palier
  • tu connais plusieurs col de la Forclaz et que t’es obligé de demander à préciser lequel est évoqué
  • les collègues de boulot te parlent de leurs voyages de noces… à Lyon… ou en Bretagne et qu’ils n’ont retenu que l’image des châteaux d’eau (inexistants en Savoie) !
  • la gnole qu’on te propose, c’est du génépi
  • un de tes collègues te raconte sa sortie ski de rando matinale autour d’un café à 8h00 pétantes

Ferme d'accueil en wwoofing


Article complété avec toute l’expérience de Virginie, installée depuis 10 ans en Savoie.