A la base, je ne souhaitais publier aucun article sur le continent australien. Destination vue et ultra revue, je n’y ait passé que 10 jours, notamment pour dire que « oui j’ai vu l’opéra de Sydney ». Mais voilà, c’est pourtant ici que les heures les plus marquantes en auto-stop se sont déroulées.

Les situations aventureuses, les rencontres multiples et les décharges d’adrénaline m’ont tellement retournées l’esprit qu’une fois rendu à Melbourne, j’ai eu le besoin de m’enterrer dans le dortoir du backpacker. Hors de question de me promener dans la ville, il me fallait évacuer, telle une éponge trop pressée qui avait un trop plein d’eau à expurger. Eh oui, l’auto-stoppeur est aussi un grand sensible.

Attention, style percutant ^^


« Sur la route »

Gold Coast, un dimanche matin. Se faire déposer au spot hitchwiki.  Tendre le pouce, une voiture s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Juste le temps de quelques kilomètres. Pas top. Tendre le pouce, aucune voiture ne s’arrête. Tourner en rond. Forcer le destin en tapant direct la discut’ avec les voitures à un feu rouge. Trouver une voiture. Juste le temps de quelques kilomètres. Pas top. Le lift s’arrête. Se faire déposer à une station-service. Tendre le pouce, aucune voiture ne s’arrête. Manger un burger. Taper la discut’ dans les stations-services. Presque trouver un lift et se faire jeter par le gérant. Plus de stop actif maintenant, c’est terminé. Tourner en rond. Regarder les coups de soleil. S’asseoir quelques temps à l’ombre. Se relever et tourner en rond. Aucun spot possible. Trop de ville tue la ville. Rien pour s’arrêter. Voir des doigts d’honneur en ta direction. Voir des encouragements te redonnant le moral. Tourner en rond, longtemps. Lire les horaires de bus. Prendre un bus pour être en campagne. Descendre du bus. Tendre le pouce, une voiture s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Finalement, après 5h de cauchemar, sortir de Gold Coast. Etre sur la motorway vers Sydney. Le lift s’arrête. Tendre le pouce, une voiture s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Parvenir à Byron Bay en fin de journée. Quel cauchemar. Arriver exténué à un camping. Monter sa tente. Voir quelqu’un arriver:

Hey mate, wanna a beer ?

Prendre la bière, causer de ses plans. Entendre:

Hey mate, i am going to sydney tuesday.

Accepter le lift direct de 750 kms. Soit après une journée de 60 pauvres misérables kilomètres. La chance arrive souvent quand on est dans la merde. Se reposer le lundi. Détester l’ambiance « bling bling » de Byron Bay. Haïr le superficiel. Aimer les conversations avec celui qui t’emmènera à Sydney, mardi. Il est cuistot, entrepreneur, intelligent. Se lever le mardi. Oublier qu’il y a eu un changement d’heure. Mettre le lift en retard. Rouler toute la journée vers Sydney. Arriver à Sydney.

Pause le temps de profiter de Sydney et des environs.

Samedi, départ vers Melbourne. A Katoomba, attendre un train et être sur le mauvais quai. Le louper et attendre le prochain. Aller en banlieue de Sydney, à Campbelltown. Marcher jusqu’au spot hitchwiki sous la fournaise. Tendre le pouce, une voiture s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Parler de karma avec les gens.

People help you, you help people and these people help people. It is a circle.

Avoir un déclic. Fini l’egoïsme. Le partage c’est mieux. Vouloir aider les gens maintenant. Vouloir donner sans compter. C’est que comme ça que les choses bien t’arrivent. A l’avenir, vouloir faire du volontariat. Le lift s’arrête. Comprendre que t’es en pleine motorway sans aucun échappatoire.
Dans un lift

Tendre le pouce, une voiture s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Le lift s’arrête. A Canberra qu’il dit. Oui en pleine campagne au milieu de rien.

This is Canberra !

Regarder google maps et la carte. Se rendre compte de pas être au bon endroit. Il est 16h. Le soleil se couche bientôt. Marcher vers la « ville ». Penser à chercher un camping/hostel ici. Tendre le pouce, une voiture s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Finalement, rattraper une autre route pour revenir vers la bonne route. La nuit ne sera pas ici. Le lift s’arrête. Tendre le pouce, une fourgonnette s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Faire la tournée des maisons pour la livraison de produits surgelés. Voir la campagne viticole du New South Wales, pas loin des montagnes. Enfin tout est relatif en Australie. Tout est très grand. Le lift s’arrête. Être à Yass, petite bourgade tranquille. Trouver le camping. Pester contre l’arnaque de 21$ contre aucun service.

Dimanche, reprise de la route, tôt le matin. Melbourne, 570 kms au sud est jouable pour ce soir. Tendre le pouce, une voiture s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Se faire déposer à l’entrée de la motorway. Tendre le pouce, aucune voiture ne s’arrête. Tourner en rond. Aucune voiture ne s’arrête. Chasser les mouches tournant autour. Une voiture arrive dans le sens opposé et klaxonne. Elle s’arrête:

Hi, where are you going ? Get in the car !

Parler photographie avec le couple. Les conversations sont fluides, intenses, instinctifs. Entendre dire:

You should work in Australia according to your skills.

S’arrêter à une aire de repos. Manger un morceau avec eux. Montrer ses photos au photographe. Entendre dire:

Not so bad, but use the flash. Use the flash.

Couple d'australiens
Ils partent. Entendre dire:

Have a good life !

Ressentir une forte émotion à leur départ. 2h de vie commune et c’était intense. Tendre le pouce, aucune voiture ne s’arrête. Tourner en rond. Chasser les mouches tournant autour. Voir de nouveaux coups de soleil. Aucune voiture ne s’arrête. Avoir des débuts d’allergie. Une voiture arrive et s’arrête. Une femme a l’air menaçant arrive. Entendre dire:

Do you know that hitchhiking is illegal in ‘stralia. Get out of there. Don’t do it. Get the bus.

Sentir la décharge d’adrénaline monter. Être en stress, en panique. Ne pas pouvoir bouger depuis ce rest area au milieu de rien. Tendre le pouce, aucune voiture ne s’arrête. Tourner en rond. Chasser les mouches tournant autour. Finalement, une voiture s’arrête.

Hi, where are you going ? Get in the car !

Juste le temps de quelques kilomètres. Pas top. Entendre dire:

Ask truck drivers. They might take you.

Le lift s’arrête. A un rest area ou il y a plusieurs trucks. Demander à un chauffeur s’il va à Melbourne. Entendre dire:

Yeah, i am gonna take you. Put your backpack in the back.

Affronter une tempête de sable avant de partir. Monter dans le truck. Comprendre que ce soir, Melbourne est atteint. Il est 15h30. 100 kms seulement ont été parcourus depuis ce matin. La chance arrive souvent quand on est dans la merde. Discuter avec le chauffeur. Apprendre que l’autostop est mal vu en Australie. Les gens ont peur. En apprendre plus sur sa vie. Il a eu un cancer du colon. Sa force est sidérante. Il s’en est sorti et a repris le boulot:

I have nothing else to do.

Parler karma, vie et rêves. Entendre dire:

Everything is possible and you only have one life. Take it.

20h, Melbourne est en vue. Plutôt la banlieue. Constater que la température a chuté de 25°C à 7°C. Être en short/tee-shirt. Se faire déposer près d’une gare ferroviaire de banlieue. Remercier le chauffeur. Traverser la route pour rejoindre la gare. Prendre le premier train vers le centre ville. En centre ville, sortir de la gare et entrer dans le premier hostel en vue. Déposer ses affaires dans le dortoir. Se coucher exténué.

Fin.

Cela s’est passé pour de vrai sur la route.


Merci à Manu de Longs Chemins pour son avis éclairé sur cet article.
Backpack "Sur la route"