Mercredi 01/09/2010

Carte

Journal de bord

La nuit a été fraîche, enfin il fallait bien. A 10 dans le dortoir étroit, il fallait aérer, sinon on aurait suffoqué.

Nous ne trainons pas bien longtemps, la journée s’annonce assez chargée.

Cap dans un premier temps vers Fort William, situé au pied du Ben Nevis, le plus haut sommet de la Grande Bretagne culminant à 1344 mètres.

Les habitués des Alpes peuvent rigoler en cachette, mais l’ascension du Ben Nevis démarre de bien bas, quasiment du niveau de la mer !!

La route y est excellente, on avance vraiment bien et on se dit que les « single track » sont vraiment derrière nous.

Ca me donne une impression bizarre, le fait d’être revenu à un rythme plus « normal » de circulation, comme si les « single track » avaient été un véritable dépaysement en soi. Les paysages splendides se succèdent toujours mais on est habitué maintenant ! Les pauses photos sont nettement réduites, mais il faut le dire, le temps gris et les nuages bas n’incitent pas à s’arrêter.

L’arrêt à Fort William permet juste de faire quelques courses avant de filer au loch Morar, un lac tout aussi chargé de mystère que le loch Ness.

Pas grand monde à signaler lors de notre arrêt ! Chouette, ça va être sauvage. On se promène un peu avant de prendre le pique nique sur une  « plage » au bord du lac.

Seulement les midges sont là, c’est une véritable invasion. On avait pas tellement été confrontés à eux jusqu’à présent.

Nous reprenons la voiture après cette pause « nature et moustiques » jusqu’à Mallaig, pas très loin. Il s’avère que le village est un très joli port de pêche, assez touristique grâce à la ligne de train à vapeur « West Coast Railways » entre Mallaig et Fort William. Nous reverrons ce même train, sur le chemin du retour,  au moment où il passe sur le plus vieux viaduc de béton au monde à Glenfinnan. Ce même viaduc aurait servi de décor à un des épisodes de la saga Harry Potter !

Après cette petite escapade, nous regardons nos montres et constatons qu’il est assez tôt et que nous avons le temps !!

On a été trop vite ! Trop tard pour explorer plus en détail Mallaig.

Tant pis, on se décide à nous diriger vers Crianlarich, village situé dans le parc de Trossachs et Loch Lommond. Encore une fois, la route est assez rapide et lorsqu’on nous traversons la vallée de Glencoe, le no man’s land s’impose à nous.

Il n’y a rien à des kilomètres à la ronde, exceptée la route que l’on suit.

L’arrivée à l’auberge de Crianlarich se fait assez tôt. On a donc le temps d’aller manger un truc au pub du coin.

La patronne au regard triste nous accueille sobrement. Ca fait vraiment western et cow-boy !!

Sans hésiter, nous commandons THE plat typique, le Haggis, un plat fait de purée, potiron et abats d’agneau. D’ailleurs, le pauvre serveur a du halluciner devant nos interrogations sur ce que c’était cette sorte de purée couleur orange. Résultat, on en a conclu que c’était du potiron !  J’ai aussi pris une pinte et un excellent pudding.

Résultat : ventre rempli et les odeurs fortes ne tardent pas à se faire sentir.

A la sortie, on se promène donc dans le village pour nous décrasser un peu.

Ensuite, jeu de cartes, douche et dodo !

Photos

L’auberge à Ratagan. On dirait pas, mais c’est en face d’un lac !

BOUH. Les midges envahissent le loch Morar !

La traversée de la vallée de Glencoe. Rien à la ronde, si ce n’est la route et les voitures !

Encore la vallée de Glencoe.

Le repas du soir composé d’un Haggis, le plat typique écossais. Et pis la pinte bien sûr ! Et un demi déjà vide pour le pochtron d’en face !