Par ce présent billet, je désire vous détailler le contenu de mon projet de voyage, résultat d’un engagement personnel,  au point de -presque- tout quitter pendant 7 mois !!

Effectivement, à l’heure actuelle, il me faudra sans doute rendre l’appartement, les négociations avec mon entreprise pour obtenir un congé sans solde (je ne peux pas prétendre à un congé sabbatique) sont loin d’être garanties de succès ainsi que les amis et collègues devront se résoudre à ne plus entendre mes blagues pourries ^^. Sans parler de la famille qui devra passer Noël sans moi !

Je n’ai jamais rêvé dans mon enfance de faire le « Tour du Monde », en revanche je rêvais de grands espaces, sans me rendre compte un seul instant, qu’un jour, tout cela serait possible !! Après des années à grogner contre les montées et descentes de montagne, j’ai fini par prendre goût au jeu, mais là encore, jamais je n’envisageais de pouvoir entreprendre des randonnées itinérantes et prétendre à admirer des paysages sauvages lors d’un bivouac en tente au milieu de rien.

Depuis 2011, je pense à faire un « break ». C’est difficile de résumer ce qui a été l’évènement initiateur d’un tel projet, mais c’est une longue réflexion sur le rapport à la vie qu’on mène, le rapport à son travail, aux relations humaines et surtout, sur ce qui nous rend heureux en dehors de tous les artifices qui nous sont proposés pour finalement être sur et certain des choix que l’on veut procéder.

Ce dont je suis sur, c’est que j’aime voyager et rien que cet effet de mouvement, me rend heureux. Seul, à plusieurs, peu importe, du moment que je suis en « mouvement » vers d’autres horizons. Le reste me paraitrait presque des broutilles ^^.

Maintenant voici le détail de ce projet en deux temps qui démarrera mi-août 2013:

L’entrée en matière: La Laponie

Je ne détaillerai pas le périple ici, mais dans un futur billet. Les grandes lignes sont dessinées mais pas figées. Vols réservés: Paris CDG – Stockholm – Tromsø – Paris CDG. En gros, il s’agira premièrement de faire un trekking d’une grosse semaine dans un des parcs nationaux de tout là haut, puis ensuite de vadrouiller au fil du hasard et des rencontres: pourquoi pas le subjuguant Kebnekaise sommet de la Suède, Abisko, les Alpes de Lyngen, l’île Senja et d’autres !! Ce voyage est un de mes grands rêves depuis quelques années. Je compte sur mes camarades de la #TeamGivrés pour me briefer comme il se doit ^^ (http://www.retourdumonde.fr et http://www.escales-nordiques.com/)

Ensuite je reviendrai en France juste 2 jours le temps de peaufiner quelques « réglages », laver le linge, récupérer quelques affaires et let’s go pour 2 jours d’avion ^^.

View of Rapa delta from Nammatj, Sarek N.P.

Flickr @Johan Assarsson (un clic renvoie vers l’image source)

6 Mois en Océanie

Du mois de Septembre à la fin Mars 2014, je serai donc à l’autre bout du monde ! Si j’ai choisi ces contrées lointaines pour ce break, c’est presque par pragmatisme: car c’est loin, et une fois que j’en serai revenu j’en aurai bien profité ^^.

Outre le fait d’avoir déjà pas mal voyagé, j’ai eu la chance de pouvoir disséquer les différentes manières de voyager grâce à la lecture de blogs dont entre autre http://www.voyage-yukon.net/blog/, http://www.voyagesetc.fr/, http://voyagesetvagabondages.com/ (liste non exhaustive). La qualité de leurs réflexions concernant les différentes façons de voir le « voyage au long cours » ont permis naturellement de tendre vers celle qui me convenait le mieux. Accumuler un grand nombre de pays, aller sur tous les continents, choisir une durée de voyage « classique » d’un an ne sont pas des attributs auxquels j’attache beaucoup d’importance. Enfin la lecture partielle de la Bible du Grand Voyageur – Lonely Planet a fini de me convaincre.

Me déplacer en stop ou plutôt à l’arrache au sein des pays permettant de connaître mieux les habitants, découvrir les paysages lors de randonnées, ainsi que m’imprégner d’une culture de vie en pédalant à vélo à travers les villages sont des modes de voyage auxquels j’adhère pour la simplicité et liberté que cela offre.

D’où le nom du projet « Tramping in Oceania » volontairement conservé en anglais, car autant « tramping » a une signification précise chez les kiwis (celui qui va marcher dans le bush), la traduction littérale en français (vagabondage) est sujette à diverses interprétations.

Vous ne serez donc pas tellement étonnés de connaître le contenu de mon périple dans le cadre d’un billet multi-destinations, matérialisé par cette carte:

oceanie

Avant de donner quelques détails supplémentaires, je remercie Stéphanie (http://www.toothbrushnomads.com/) de m’avoir aidé à concocter cet « agenda » en tenant compte des fenêtres météo idéales ainsi que pour la fourniture de nombreux petits conseils.

Nouvelle-Calédonie

C’est dans le coin, autant en profiter durant 3 semaines. J’ai repéré le GR-NC1 comme beau trek à effectuer, sans de difficultés particulières à cette époque de l’année. Pour le reste du temps, j’en sais trop rien ^^. J’ai envie d’en savoir plus sur cette culture kanake, aux antipodes de la France métropolitaine. Je ne pourrai pas faire de plongée, à cause de mes tympans trop fragiles.

Caledonia Tours

Flickr @Jonathan Bayol (un clic renvoie vers l’image source)

Australie

Pas loin de 2 mois en Ossie, ça peut être pas mal. Sauf que je n’ai aucune idée de ce que je vais faire là bas. La période de l’année (octobre-novembre) exclut d’office le nord plutôt tropical. L’outback sera difficile à fréquenter certainement. Je compte me déplacer en stop et par le biais des rencontres, me frayer un chemin. Par contre, j’ai l’intention de passer pas mal de temps en Tasmanie, une île regorgeant de parcs nationaux et de treks très réputés comme l’Overland Track ou le South Coast Track. L’île est aussi propice à d’autres activités nature comme le VTT, kayak. Enfin, Hobart, la capitale est le point de départ de nombreuses expéditions vers l’Antarctique, et un musée existe (pour rester dans une thématique #TeamGivrés ^^). A voir donc. Je remercie d’office Jérémy (http://www.le-monde-selon-jeremy.fr/tag/tasmanie/) qui m’a bien tuyauté.

Cradle Mountain in fog (which is most of the time)

Flickr @Lisa McKinnon (un clic renvoie vers l’image source)

Nouvelle-Zélande

Encore un rêve vieux de plusieurs années. THE pays à l’autre bout du monde. De ce côté là, mes idées sont plus précises. Je compte passer 3 mois et demi de mon temps à traverser le pays du Nord au Sud par deux moyens de locomotion différents:

  • l’île du Nord plus peuplée et plus industrielle semble plus propice aux déambulations à vélo malgré les routes étroites et vallonnées. Comment je procéderais ? Je n’en sais rien, je verrai sur place !!!! Un projet de mise en place de vastes pistes cyclables dans le pays est en cours, ça peut être une bonne source d’idée (http://www.nzcycletrail.com/). Si le vélo s’avère compliqué à mettre en œuvre, alors je tendrai le pouce toujours en partant de Cap Reinga tout au Nord du pays^^
  • l’île du Sud à pied, en rattrapant l’itinéraire du Te Araroa Trail qui va du Cap Reinga au nord du pays à Bluff au sud du pays (http://www.teararoa.org.nz/). Sur près de 1400 kms réalisables en deux mois dans la partie sud (sur 3000 kms en 4 mois dans sa globalité), le trek au long cours m’amènera devant la plus grande diversité des paysages du nord au sud de l’île du Sud. Cette partie du projet est la plus compliquée à mettre en œuvre et conditionne totalement l’équipement que j’emporterai avec moi.
NEW ZEALAND

Flickr @Jacksonkuo (un clic renvoie vers l’image source)

Et le blog ?

A la question évidente qui est de savoir comment je m’occuperai du site pendant ce périple, j’avoue d’office qu’il me sera difficile de produire quelque chose de correct. Déjà par le poids considérable d’un éventuel ordinateur portable, ainsi que par le contenu de mes activités (vélo, randonnée) rendant moins facile l’accès à Internet. Et aussi, j’ai la tête à vouloir me déconnecter en voyage. Donc malheureusement, ne vous attendez pas à des articles réguliers au long du voyage, mais à mon retour !! Je travaille d’arrache-pied pour produire des photos mieux réussis !!

Par contre, j’ai ouvert depuis peu de temps la page FB du blog (http://www.facebook.com/journauxdevoyages) qui sera un moyen de donner des nouvelles plus facile à utiliser ainsi que Twitter (http://twitter.com/journauxvoyages) et bientôt Google+.

Toutefois, d’ici le départ je pense rédiger quelques articles, toujours dans le but d’aider mon prochain, notamment en ce qui concerne le Te Araroa Trail qui va vers un franc succès, sur les éventuels petits tracas, astuces et interrogations, ainsi que sur l’équipement embarqué que j’aurai mis 1 an et demi à constituer.

Et le retour ?

Ah, la fameuse question du retour !! Eh bien, on verra bien..

Je suis confiant, car ça fait partie du challenge et je suis déjà parti vivre 4 mois à l’étranger (le retour avait été dur). Je considère ce projet comme une course à la voile, avec un retour à la terre ferme déjà prévu qui se résume en quelques mots: il faut gagner sa croûte. Cela tombe plutôt bien, le secteur professionnel dans lequel j’exerce se porte bien.

Et c’est sur que je repartirai ^^

Cotentin

Et vous, qu’attendez vous pour partir ?