En Finlande avec ses forêts et lacs, la nature est tellement omniprésente qu’une culture « outdoor » s’y est implantée. Rendez-vous compte, 37 parcs nationaux sont recensés en Finlande, couvrant 2,5% de la superficie du pays et l’organisme Metsähallitus chargé de les administrer emploie 3000 personnes pour un chiffre d’affaires de plus de 350M d’euros (plusieurs activités sont recensés). Cela laisse la place à un large budget pour installer et entretenir des huttes et autres abris dans les différents parcs nationaux.

Pour l’avoir constaté lors de mon trek dans le parc national Urho Kekkonen, l’équipement installé y est impressionnant et donne un vrai confort au randonneur, peu utile en été dans l’absolu mais fondamental en hiver, par exemple lors d’expéditions à ski par -30°C. Vous comprenez donc l’intérêt de ces installations, y compris des abris, sous forme de plancher et d’un toit en pente pour évacuer la neige avec la possibilité de faire un feu à proximité.

Alors autant les prises de vue ne sont peut-être pas aussi #CabinPorn que celles que l’on peut trouver régulièrement en fouillant bien sur Internet, mais l’ambiance et l’état d’esprit y est tout autant. Je peux vous le dire: tout comme en Nouvelle-Zélande, il y a une culture de la hutte !

HutsPorte d'une hutteUn turf hutPoignée de porte en boisOiseau confectionné en boisAlors il faut comprendre que les finlandais n’ont pas conçu un seul type d’hutte mais plusieurs qui s’utilisent différemment. Toutes ont une finition soignée dirai-je:

  • les open huts: on vient comme on veut gratuitement pour y passer la nuit et premier arrivé, premier servi;
  • les reservable huts: les huttes sont similaires sauf que l’on doit réserver et une clé permet d’y entrer;
  • les turf huts: on réserve la hutte pour un groupe. Un bon moyen de faire la fête sans déranger;
  • les day trips huts: une hutte simple qui permet de s’abriter en cas de mauvais temps lors d’une randonnée.

 

Enfin, il y a les shelters dont je vous ait déjà parlé et aussi les lavvu mais plus à utiliser en urgence. Pour tous les types de huttes et d’abris, vous trouverez des endroits dédiés au feu. Ils sont délimités par des barres de bois. Parfait pour chasser les moustiques, faire quelques grillades et passer une soirée sous la lumière. Et même pas la peine d’aller chercher le bois dans la forêt et de l’abattre à la sauvage, tout est quasiment prêt dans la remise. Il ne reste plus qu’à faire des buches de taille raisonnable avec du bois parfaitement sec.

Réserve de bois prêt à être coupéEspace pour faire du feu

Vous en voulez encore des huttes ? J’en ai de très belles #CabinPorn mais cette fois-ci privatives.

#CabinPorn#CabinPorn Les intérieurs sont tout en bois et l’odeur du bouleau coupé parvient facilement aux narines. Le confort est vraiment là, marcher pieds nus dedans n’est pas incongru pour peu que le ménage ait été correctement fait, le sol étant soit en dalle, soit en plancher à bois. Etant donné que j’ai principalement utilisé les open huts, des plaques à gaz étaient fournies, bien pratiques pour faire sa popote. L’espace commun est grand en général pour que l’on puisse étaler ses affaires. Cependant si les huttes avaient été chargées, cela aurait été sans doute une autre histoire et personnellement, j’aurai planté la tente pour être au calme. Mais au nombre maximal de 4 à partager une hutte durant ce séjour, ce ne fut pas un problème. Enfin l’indispensable poêle à bois était toujours disposé en dessous de multiples fils pour faire sécher les vêtements. En cas de son utilisation, je vous peux assurer que la chaleur montait rapidement jusqu’à en devenir étouffante.Intérieur chaleureux d'une hutteIntérieur d'une hutteIntérieur d'une hutte

Mais, mais, mais, le grand inconvénient de ces huttes bien #CabinPorn comme il faut, c’est ça:

Moustiques présents dans les huttes

Vous aurez donc remarqué la présence d’un moustique sur mon bras et j’admets que ce n’est absolument pas glamour ! Il n’y a pas grand chose à faire. Quand ils sont là, ils sont là. Heureusement les piqûres ne durent pas longtemps.

Et vous voulez la meilleure ?

Oui, j’ai même des #SaunaPorn à vous présenter !

En effet dans les parcs nationaux de Finlande, un certain nombre de saunas sont disposés. Certains sont payants, d’autres gratuits comme celui dont j’ai pu profité au bord du lac Luirojärvi. Il fallait toutefois l’allumer et l’alimenter soi-même. Autre le fait de se détendre, le sauna est un excellent moyen pour se laver en faisant chauffer de l’eau placé au dessus d’un poêle jouxtant le sauna. Les plus courageux iront se jeter dans le lac, ce que malheureusement je ne fus pas complètement ce soir là.

Pourquoi ? Ce n’est pas tellement l’eau froide, mais les moustiques omniprésents et la vase présente au bord du lac rendant périlleuse toute marche dans l’eau peu profonde.

Sauna gratuit en pleine natureCaillebotis du sauna vers le lac

Alors ça vous plaît ces #CabinPorn ?