Lundi 04/07/2011

Carte

Journal de bord

La nuit a été excellente dans ce cabanon.

Mais la météo n’est guère clémente : il pleut et il fait frais.

Pour la première fois du voyage, j’enfile un pull (et ceux qui me connaissent savent qu’il en faut pas mal pour que j’en enfile un).

Sinon, j’ai oublié l’essentiel : ici pour dire merci, ça se dit ačiū et prononcer « Attchiiouu » !!

Nous quittons le camping ainsi que le parc national Aukštaitija qui aura été assurément un des plus beaux endroits du voyage. Maintenant, cap vers Kernavé, sorte de Pompéi et classé à l’UNESCO (comme les vieilles villes des trois capitales et la péninsule de Néringa). Mais la visite nous laisse un sentiment d’inachevé. Le musée est en rénovation et le site historique où les traces ont été retrouvées n’offre pas grand-chose à voir, si ce n’est les belles collines servant de fortification. Ca paraissait prometteur.

Tant pis, mais ça nous permet d’arriver assez tôt à Vilnius. Pour l’hébergement on se prend pas la tête et avec succès. Nous trouvons une twin room pour 2 nuits dans un youth hostel dans le quartier bohème d’Užupis (le Montmartre local). Des gens du quartier ont d’ailleurs crée une république, célébrée le 1er Mai.

Après avoir laissé nos affaires et mangé, nous partons à la visite du centre ville.

Au premier pont enjambant une rivière, nous pouvons voir les traces d’une coutume locale : de nombreux cadenas sont accrochés sur le pont après afin de porter chance aux mariages. Il y en a de toutes sortes.

Après avoir traversé un parc, nous montons en haut de la colline de Gédymin, où se tient le château Haut surplombant toute la ville. Ensuite nous redescendons sur une grande place où se tient un temple, mais en réalité c’est la Cathédrale. Sa longueur est monumentale et son intérieur superbe.

Nous tournons ensuite sur les champs élysées lituaniens : Gedimino Prospektas ou il n’y que des magasins de luxe. Après avoir effectué du change, nous bifurquons vers le vieux Vilnius. Les bâtiments anciens sont éparpillés de manière décousue.

Je n’arrive pas tellement à distinguer ce qui est ancien de ce qui ne l’est pas.

Il y a de l’architecture baroque c’est clair, mais c’est dispersé.J’ai le sentiment qu’il faille bien tout explorer et creuser pour bien apprécier. Une place peut être très jolie, puis après plus rien, c’est banal. Enfin les églises : y en a partout.

La ferveur religieuse est énorme. Il y a des messes à toute heure et les pratiquants sont là !!!

Sinon pour moi, Vilnius semble calme, telle une ville de province. De retour à l’auberge et pendant que je regardais mes mails, Toma sympathise avec Patrick, un hollandais. Nous parlons voyages et découvertes hors des sentiers battus.

Il est ahuri de ce qu’on lui raconte sur Daugavpils et Narva et veut aussi y aller. Il faut le dire, c’est un spécialiste de l’Europe de l’est !!!

Photos

Le site de Kernavé. Très joli, mais je sors un peu frustré de la visite du site, qui ne nous révèle pas grand chose, le musée étant en rénovation.
Kernavé

 

Voici un des gris-gris des baltes. Il s’agit, après un mariage, de mettre un cadenas sur un pont, afin de porter chance aux mariés !

padlock on the bridge

 

Une vue sur la ville de Vilnius. C’est baroque, et essayez de compter les églises, y en a un paquet !

Vilnius

 

En voici l’intérieur maintenant d’une d’entre elles. Et précisément de la très richement décorée de la cathédrale.

Vilnius Cathedral

 

Gedimino Prospektas, la plus chic avenue de la ville. Tout le luxe est ici. Il n’y a rien à envier à nos villes bien de l’Ouest !

Gedimino Prospektas