Alors pour cet article, je vous préviens tout de suite: le lac Skadar, c’est le gros morceau du voyage.

Imaginez un peu en guise d’introduction: un grand lac bordant 2 pays, avec un écosystème unique, des montagnes le bordant, des méandres, des nénuphars, des îles et des villages perchés ?

De tout ce que j’aurai vu au Monténégro, le lac Skadar est ce qu’il y a de plus beau et préservé ! C’est parti:


Afficher Skadar sur une carte plus grande

La rive Sud, en venant d’Ulcinj

La voiture de location étant indispensable pour mieux profiter de la beauté du lac, c’est donc motorisé que j’aborde la rive sud du lac.
La route frôlant la frontière albanaise par plusieurs endroits est très étroite et rouler à plus de 50kms/h est un exploit ! Les croisements de voiture sont tout de même assez récurrents. Cependant, sur flanc de montagne, la route révèle de splendides paysages
Sur la route de Virpazar au bord du Lac Skadar

Alors, c’est presque tant mieux qu’il ne soit pas possible de rouler vite, cela permet de prendre son temps, de profiter de multiples arrêts, marqués par des « emplacements » en terre sur le bord de la route.
Lac Skadar

Lac Skadar

Comme sous entendu par ces photos, les villages sont nombreux, et semblent bien isolés. Les gens vivent essentiellement de la pêche, mais aussi de la viticulture. En effet, la région est très humide en hiver, favorisant le développement de son écosystème unique, mais aussi très sèche en été, favorisant les vendanges.

Virpazar, « centre » du Lac Skadar

Petit village, mais véritable plaque tournante du tourisme autour du Lac Skadar, Virpazar est bien situé, car desservi par une ligne de train ainsi que par des bus. Le village est littéralement au bord du lac et de nombreuses activités sont possibles, ainsi que des infrastructures d’hébergement, de restauration et d’un office de tourisme:

Virpazar au bord du Lac Skadar

D’ailleurs, en parlant de l’office de tourisme: celle-ci propose une excellente carte du parc national (1/55000), avec des idées de randonnées. Malheureusement, après plusieurs tentatives, j’ai du me résoudre à marcher sur la route, car les sentiers ne sont absolument pas entretenus ! A éviter donc, à moins d’avoir le matériel nécessaire, sans compter que les serpents règnent dans la région (testé et approuvé).

Malgré tout, même en étant sur la route, des superbes paysages apparaissent:

Lac Skadar

Sur la route@Lac Skadar

Rijeka Crnojevića

Situé en amont du lac Skadar, au bord de la rivière abreuvant ce dernier, le village est très intéressant. S’il fait beau et que vous êtes dans les parages, il faut absolument que vous allez voir ça:

Méandre de Rijeka Crnojevica

En effet, le village est connu principalement pour son méandre. Malheureusement la lumière est terne, mais assurément, avec un beau ciel bleu et une belle exposition, les couleurs seront magnifiques !

Tout comme à Virpazar, toutes les commodités sont présentes à Rijeka Crnojevića: hébergement, supermarché et restauration. C’est donc un lieu touristique, assez tranquille à partir duquel il est possible de louer un kayak, ou de faire une excursion en bateau sur les hauteurs du lac Skadar (le site est préférable à celui de Virpazar):
Rijeka Crnojevica

Balade en bateau@Rijeka Crnojevica

Le tour en bateau permet d’explorer plus finement la faune et flore, omniprésente:

Végétation dans lac Skadar

Karuč et Dodoši, des villages « au milieu de rien »

Vous pensez en avoir fini avec le Lac Skadar ? Et non. Karuč est un village encore plus « perché » et isolé:

Karuč

Pas grand monde en ce jeudi de mois de mai, mais le village offre un nouveau point de vue sur le Lac Skadar et sur sa faune et flore.

Et que dire de Dodoši, avec sa situation presque insulaire ?
Dodoši au bord du Lac Skadar

Le village est assez impressionnant, les animaux ont les pieds dans l’eau ! Les habitants se cachent bien, mais jouent aux cartes tranquillement dans leurs maisons. Enfin, le soleil daigne de se montrer et les couleurs explosent:

Barques@Dodoši

Lac Skadar@Dodoši

Vous l’aurez compris, le Lac Skadar, c’est très beau !

Quelques réflexions:

  • A Virpazar, je fais une rencontre marquante avec un albanais « rêvant » de la France ! Nous échangerons par « google traduction » car il comprenait mal l’anglais. A ce qu’il m’a fait comprendre, en Albanie, les « filles » sont inclues dans le tarif d’une chambre d’hôtel. Il me demandait si c’était la même chose en France !
  • La météo est très changeante: il peut pleuvoir à fortes averses toute une matinée et en 10 minutes, le ciel est complètement dégagé !
  • Encore une fois, si vous voulez randonner, renseignez vous sur l’état des sentiers. Ceux que j’ai voulu aborder étaient en mauvais état.
  • Faire du kayak est une noble idée, cependant, pensez à prendre l’équipement « aquatique » avec vous ! Car celui que j’ai voulu loué, avec des « trous » faisant rentrer l’eau (alors que je ne pensai pas), et donc pas de kayak 🙁
  • Les tarifs se négocient pour les activités, surtout en basse saison, il ne faut pas hésiter