Le parc national de Maria Island est accessible par un ferry qui effectue des rotations plusieurs fois par jour (voir les horaires ici). Il faut savoir que l’île est un sanctuaire naturel et qu’il n’y a pas d’électricité, ni de résidents, excepté le ranger. C’est donc vers une île sauvage que j’embarque à bord du ferry. A son approche, les montagnes donneraient presque un air menaçant à la Shutter Island !
A bord du ferry vers Maria IslandA bord du ferry vers Maria Island

A l’arrivée à Darlington, il faut se présenter à la maison du ranger, notamment si l’on campe:
Maison du ranger

Le camping laisse place à de nombreuses bêtes se baladant dont un wombat (photo ci dessous). Il faut savoir que comme l’île est naturel, c’est un paradis pour la wildlife. C’est ici que j’aurai vu les seuls kangourous (sauvages) en Tasmanie. L’île contient aussi 14 diables de Tasmanie, qu’il est parfois possible d’apercevoir avec chance:

Wombat

 

Parcourir l’île à vélo, excellent moyen d’exploration

Il n’y a pas de route goudronnées sur l’île et à part celle des rangers, il n’y a pas de voiture. Le vélo est donc le meilleur moyen pour parcourir l’île d’une superficie de 115 km². En tout cas, par exemple rejoindre Haunted Bay à pied vous demandera une grosse journée de marche, sans compter le retour. Cependant circuler à vélo n’est pas forcément une mince affaire, les pistes peuvent être ensablées ou alors bien vallonnées. Ce n’est pas de tout repos mais les paysages laissent facilement place aux pauses:
En route en véloEn route en véloRivière de Maria IslandEucalyptusUne plage de Maria Island

Tout au sud de l’île se trouve Haunted Bay, difficilement accessible par une piste parfois sablonneuse, vallonnée et regorgeant de pièges. En tout cas, en vélo, j’ai mis beaucoup plus de temps que je ne pensai pour atteindre cette baie très colorée due à l’oxydation de la roche par l’eau:
Haunted BayHaunted BayHaunted Bay sur Maria IslandHaunted Bay

Sur le chemin du retour à vélo, impossible d’échapper aux Painted Cliffs, des falaises de grès. Pour les voir idéalement, il faut consulter les prévisions des marées car elles sont placées au bord de la mer. Avec un peu de chance, cela tombe pendant les golden hours, les meilleures heures pour photographier ces rochers, ce qui n’était pas mon cas:
Painted CliffsPainted Cliffs

Vous l’aurez compris, une journée de vélo sur Maria Island, ce n’est pas de tout repos.

Randonnée au Bishop & Clerk

Le Bishop & Clerk dont la forme du sommet fait penser à un évêque et un greffier n’est pas accessible en vélo, c’est donc tout naturellement que je m’y rends à pied ! D’une altitude de 620m, il fait l’objet d’une boucle depuis Darlington au départ sur un sentier tranquille
Track Bishop and Clerlk

qui se transforme en bon sentier dans le bush et devient de la caillasse. Pour ne rien arranger au tout, le brouillard vient faire son apparition:
Track Bishop and ClerkBrouillard en haut du Bishop and Clerk

Heureusement il finit par se lever pour permettre de profiter des vues au Nord, et notamment vers la péninsule de Freycinet. Pour être tout à fait exact je n’ai pas été strictement au sommet puisqu’il fallait escalader plusieurs rochers. Et ça c’est pas pour moi !
Vue depuis le Bishop and Clerk

La descente longe la baie des fossiles, des falaises impressionnantes faisant un peu penser à celles que l’on trouve sur les plages normandes/picardes:
Fossil Cliffs

Un petit coup d’oeil en arrière pour réaliser le chemin parcouru depuis le sommet:
Bishop and ClerkBishop and Clerk

Le retour à Darlington vient clore cette randonnée d’une durée de 3/4 heures.